Drôle d’automne à Metz !

6 mois après notre printemps confiné à Metz, nous avons été obligés à nous cloitrer à l’ouverture d’une saison splendide ! Je me contente donc de petites balades dans le rayon d’un kilomètre autour de chez moi, où j’ai la chance d’admirer les splendides effets de l’automne à Metz entre la basilique Saint-Clément et le pont Saint Georges, le Pontiffroy et la Place de la Comédie !  Voulez-vous me suivre pour une promenade en photos ?

Un chemin de l’école transfiguré par l’automne

Les jours raccourcissent et je sens déjà que je manque cruellement de lumière. Cependant, cela nous permet d’admirer les douces lumières de l’aube tardive et du crépuscule précoce, au moment où nous parcourons le chemin entre l’école et la maison. Le ciel a bien pâli depuis le mois de septembre, laissant la végétation étaler ses vives couleurs.

En raison du confinement, les feuilles sont-elles ramassées moins régulièrement ? Ou les arbres ont-ils déployé un ramage particulièrement foisonnant cette année ? En tout cas, les tapis de feuilles sont très épais et accueillants cet automne, ce qui nous convainc de passer encore un peu de temps au parc pour enfants où s’épanouissent les champignons !

Du tapis jaune de l’école à la vigne vierge écarlate dans les ruines de l’église Saint-Livier, la nature en ville donne le plein de vitamines à nos rétines ! Voir un tel paysage motive bien à parcourir le chemin de l’école, même lorsque les matins sont frais !    

automne-à-metz-pontiffroy-adoptemetz

La cathédrale Saint-Etienne réapparaît…

D’abord les feuillages sont devenus écarlates, comme pour faire un véritable rideau rouge au théâtre de l’automne. Puis le rideau rouge s’ouvre et disparaît, laissant réapparaître la cathédrale Saint-Etienne en surplomb du lavoir des thermes.

automne-à-metz-cathédrale- adoptemetz
automne-à-metz-lavoir-des-thermes-adoptemetz

Les oiseaux aiment aussi les couchers de soleil

Le petit peuple de la Moselle s’est dispersé depuis le printemps. Où sont les canards, les cygnes et les ouettes ? Même les deux hérons font de plus rares apparitions. Ou bien, à cause du confinement, nous sortons si peu qu’il nous reste peu d’occasions de les croiser… Mais chaque rencontre reste splendide !

D’ailleurs, je me demande si les oiseaux ne seraient pas eux aussi des sunsetlovers – ou amoureux des couchers de soleil, si l’on veut traduire les hashtags d’intagram ! Si c’est le cas, ils se régalent autant que moi en cette saison. Vers 16h30, les jours de beau temps, le froid rosit le ciel, irise les nuages et dore l’horizon. Ils offrent alors un splendide contre-jour aux monuments qui s’assombrissent.

automne-à-metz-temple-neuf- adoptemetz

Miroir, mon beau miroir, …

Moselle, ma belle Moselle, dis-moi en quelle saison Metz est la plus belle ? Et si le miroir penchait pour l’automne ? La Moselle en automne est devenue un grand miroir où se reflètent les monuments et les touffes colorées des arbres. Imperturbable, elle reflète toutes les météos et toutes les heures, et sublime chaque photo. Jamais les reflets ne m’ont paru aussi parfaits qu’en cette saison, même par temps de brouillard.

automne-à-metz-lavoir-des-thermes-adoptemetz

En balade de nuit sur les rives de la Moselle

Le deuxième samedi du reconfinement, afin d’éviter la foule, nous avons improvisé une balade après le coucher de soleil, en toute fin d’après-midi. Les enfants ont pris leur lampe de poche pour jouer aux aventuriers noctambules dans un rayon d’un kilomètre autour de chez eux, et moi je n’ai pas pu m’empêcher de sortir mon appareil pour capturer les lumières dorées de nos monuments et leurs reflets dans le miroir de la Moselle !

Et déjà Noël s’annonce !

Ils ne scintillent pas encore, mais les décors de Noël s’installent déjà dans la ville ! Début novembre, le jardin éphémère de la Place de la Comédie a laissé place à la boule géante de Noël, tandis que les réverbères ou lanternes se parent de flocons et d’étoiles… Depuis mi-novembre, nous voyons Saint-Nicolas et son fidèle compagnon le Père Fouettard traîner dans le quartier des Îles. Je suis impatiente de les voir s’allumer et colorer nos nuits de décembre, lorsque les couleurs de ce magnifique automne à Metz se seront éteintes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.