Carnet de voyage en Moselle Sud

moselle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz
Pendant les vacances de Pâques, adieu les projets de voyage dans les Alpes ou en Normandie… Finalement, nous sommes allés jusqu’à Rhodes !
Rhodes … en Moselle Sud ! En effet, nous avons été retenus à Metz par les tenaces rhumes et insomnies de notre bébé de huit mois. La Ville a été notre point de départ pour plusieurs excursions ravissantes dans le Sud du département en suivant l’Autoroute de l’Est ou la D955. Lors de la première au Parc animalier de Sainte Croix à Rhodes, nous avons emmené notre fille à la rencontre des loups. Pendant la seconde, nous sommes montés à l’assaut du Mont Saint Quentin. Le lendemain, nous avons repris l’autoroute de l’Est jusqu’à Puttelange-aux-Lacs pour aller compter les cabanes de pêche sur l’Etang du Wehlschhof. Enfin, nous avons repris le cap vers le sud du département jusqu’à l’étang salé de Marsal. Récit de ces escapades dans mon carnet de voyage à travers la Moselle Sud.

Danse avec les loups au Parc animalier de Sainte Croix

Comptez 1h15 et un beau voyage dans la magnifique campagne mosellane pour rejoindre le Parc animalier de Sainte Croix à Rhodes, dans la branche sud de la Moselle.

Plusieurs univers se côtoient dans ce parc, qui ont chacun leurs animaux et leur paysage propre. La Ferme de Gérard est la plus ludique pour les enfants, car ils peuvent même observer les animaux de près (même si on peut regretter que beaucoup soient en cage ou en enclos, comme les paons), et jouer à l’apprenti fermer en nourrissant les chevreaux, en trayant les vaches et en escaladant un tracteur !

moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz
Puis nous sommes partis à pied sur le territoire des Loups, en ouvrant grand les yeux pour les distinguer dans la forêt clairsemée, en rêvant de dormir dans la cabane dans les arbres et en révisant nos contes et nos expressions autour du loup.
moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetzmoselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz
moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz

Enfin, nous avons pris le petit train pour voyager tout autour du parc, passer dans la clairière voir les cervidés, sur la terre des ours, autour du lac pour admirer cigognes et pélicans. Le guide avait apporté de quoi nourrir et attirer les animaux au plus près de nous, et nous apportait foule d’histoires sur les habitudes des différents animaux.

moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz

J’ai beaucoup apprécié mon séjour dans ce parc ! D’abord, parce qu’il reste à taille humaine : pas trop de foule, des distances raisonnables, juste ce qu’il faut en nombre et diversité d’animaux pour ne pas se retrouver noyé sous un flot d’informations. De plus, le parc a une gestion écologique cohérente avec sa mission, visible sans être ostentatoire à travers des actions concrètes : récupération des eaux pluviales pour les toilettes, distribution de produits bios et locaux, préservation des espèces et éducation des visiteurs, vente de livres de jardinage à la boutique…  Enfin, l’aménagement du parc est admirable : les paysages sont très beaux et les jardiniers font un magnifique travail, notamment à la Ferme de Gérard.

moselle-parc-animalier-sainte-croix-adoptemetz
Une journée de visite était bien entendu trop courte pour rencontrer tout le monde (notamment les gibbons) et aller suivre tous les spectacle et animations, mais nous aurons plaisir à revenir compléter notre découverte – et pourquoi pas dormir sur place sous une yourte, une cabane sur l’eau ou dans les arbres ?
 Renseignements sur le site internet du Parc animalier Sainte-Croix
Compter 1h15 depuis Metz via la D955 en direction de Strasbourg

A l’assaut du Mont Saint Quentin du côté de Plappeville

Le lendemain de cette longue escapade, nous sommes restés sur la Métropole de Metz et sommes montés sur le Mont Saint Quentin. Jusqu’ici, nous nous étions contentés d’observer ses flancs arborés depuis le Plan d’eau. Cette fois, nous étions décidés à changer de point de vue et monter dessus pour explorer sous les arbres et bénéficier un nouvel angle de vue sur Metz.

Il s’agissait d’une balade en pleine nature, au-dessus des dernières maisons de Plappeville, quand le Mont Saint Quentin n’est plus occupé que par les espaces naturels protégés, les terrains militaires en forêt et les jardins des grandes propriétés.

Je reconnais que nous y sommes montés sans avoir préalablement repéré les lieux de départ des promenades. J’ai donc choisi au hasard le Col de Lessy, et nous nous sommes retrouvés à partager des chemins de terre avec des joggeuses et surtout des VTTistes aux abords de la pelouse calcaire de Plappeville. Nous longions des terrains militaires et des portails discrets, qui dissimulaient de vastes jardins.

moselle-mont-saint-quentin-plappeville-adoptemetz

Après quelques minutes à grimper à travers la forêt, nous sommes arrivés sur une vaste plaine. C’était une promenade étrange. Il n’y avait que les chemins de terre et de cailloux, les buissons en fleurs et le vent qui sifflait dans la cime des pins.

moselle-mont-saint-quentin-plappeville-adoptemetz moselle-mont-saint-quentin-plappeville-adoptemetz

Pour ma prochaine balade sur le Mont Saint Quentin, je suivrai les itinéraires indiqués à l’arboretum de Plappeville au Col de Lessy (que je vous conseille comme point de départ) :

moselle-mont-saint-quentin-plappeville-adoptemetz

 

Nul doute que je vous reparlerai du Mont Saint Quentin, une fois que j’aurai pris mes repères et en aurai exploré les chemins de randonnée !

 

L’étang du Welschhof à Puttelange-aux-Lacs

J’avais repéré ce lieu quelques jours avant en le longeant depuis l’autoroute en direction du Parc animalier de Sainte Croix. J’ai eu envie de revenir voir de plus près les cabanes de pêcheurs autour de l’étang, car je n’avais jamais vu un tel paysage.
morelle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz
L’étang gigantesque est entouré d’une couronne d’arbres reverdis, d’une couronne basse de roseaux dorés, et de plusieurs dizaines de cabanes de pêcheurs colorées. Il y a des cabanes à perte de vue, entourant toutes les rives de l’étang. Chacune a sa couleur propre, ses murs en planches de bois brut ou recouvertes de simili briques, ses toits plats ou pointus.
Depuis le sentier qui entoure l’étang et que nous avons suivi, elles sont dissimulées derrière les roseaux, et inaccessibles car leur passerelle a été relevée.
morelle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz
Nous avons partagé un après-midi avec les pêcheurs de l’étang de Welschhof, qui viennent ici pêcher brochets, sandres et perches, mais aussi passer sans doute du bon temps en famille ou entre amis après avoir apporté tables et bancs de pique-nique, et pour certains barbecue et barque ! Pourtant, la vie de l’étang n’a pas toujours été aussi paisible. L’étang fait partie de ce qu’on appelle la « ligne Maginot aquatique », un ensemble de six étangs et cinq barrages aménagés dans les années 1930. Ce réservoir d’eau permettait d’inonder volontairement la zone, de manière à freiner l’avancée des Allemands en cas d’invasion. Il paraît que cela avait fonctionné pour freiner l’avancée nazie au printemps 1940. Ces étangs sont devenus des havres de paix dédiés à la pêche et aux loisirs nautiques.
morelle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz morelle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz
En cette fin d’après-midi, une lumière de gris et d’or sublimait ce paysage. D’épais nuages roulaient dans le ciel et laissaient passer des rayons de soleil visibles à l’oeil nu.

moselle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz

 moselle-étang-welschhof-puttelange-aux-lacs-adoptemetz

 

Pour en savoir plus sur les sites de la ligne Maginot aquatique, consultez cette brochure de Moselle Tourisme.

Marche sur les eaux salées à Marsal

Pour cette nouvelle excursion familiale dans le sud de la Moselle, nous sommes allés chercher de l’or blanc sous la roselière de l’étang de Marsal ! L’étang est salé et le commerce du sel récolté ici a fait la prospérité de la région jusqu’au XVIIIème siècle. Puis son commerce a été interdit par le roi pour stopper la contrebande. Ensuite, les habitants de Marsal ont dû acheter du sel importé du bord de mer pour le transformer en Moselle : l’activité de transformation du sel a perduré jusqu’au milieu des années 1970. Si seulement c’était la seule aberration politique et la seule extinction économique qu’ait connues la Lorraine… Toute l’histoire et les techniques d’extraction sont décrites au Musée départemental du Sel, qui est l’un des neuf sites Moselle Passion.

Voilà une balade splendide pour découvrir une activité économique ancienne essentielle pour la Moselle, basée sur une ressource naturelle qui a donné son nom au territoire : le Saulnois.

Il faut d’abord passer cette grande porte, vestige des anciennes fortifications de Marsal bâties par Vauban, pour accéder au site des étangs salés.

moselle-marsal-étang-salé-adoptemetz

moselle-marsal-étang-salé-adoptemetz moselle-marsal-étang-salé-adoptemetz moselle-sud-marsal-étang-salé-adoptemetzPuis il n’y a qu’à suivre ce ravissant ponton de bois qui serpente parmi les roseaux au-dessus des étangs salés. Le sel affleure  la surface et la colore de blanc. Autour de nous, des champs et des arbres ont recouvert les anciennes fortifications, et la mare fait l’objet d’actions de préservation et d’éducation à la biodiversité. Outre les amateurs de biodiversité, les amateurs de photographie devraient aussi trouver leur bonheur dans cette balade !

Renseignements sur le site internet Moselle Passion
Compter 50 minutes de route depuis Metz via le D955 en direction de Strasbourg.

Avec tant de kilomètres parcourus et de balades inoubliables en Moselle Sud, la première semaine des vacances de Pâques a passé à toute vitesse ! Pendant la deuxième semaine, nous recevons de la famille en visite à Metz et je compte les guider de la manière la plus originale et agréable possible en mettant en pratique les idées que j’avais déjà testées et approuvées :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Bonjour.
    Si vous ne connaissez pas, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller voir le rocher Saint Leon à DABO et sa vue magnifique sur les Vosges du Nord, de faire un saut au Donon en passant par Abreschviller et d’aller flâner au bord du joli lac de la Maix.

    1. Merci beaucoup pour vos suggestions ! En effet, il me reste tant de lieux à explorer en Moselle et en Grand est et je suis toujours heureuse de trouver de bonnes indications. Bonne soirée Vincent. Elise

  2. C’est vrai que Dabo vaut le détour, Niederbronn m’avait aussi tapé dans l’oeil…
    Je vois que tu es toujours aussi amoureuse de Marsal, et qu’on a pris les mêmes photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *