Escapade en Allemagne à la Boucle de la Sarre

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

Metz n’est située qu’à 45 minutes de l’Allemagne, et à 30 minutes du Luxembourg. Pour moi qui suis originaire du centre de la France, c’est tout à fait inédit de décider d’aller passer l’après-midi de l’autre côté de la frontière, et me plonger le temps de quelques heures dans une autre région à la langue et à la signalétique routière toute différente ! Et c’est très plaisant ! Notre dernière expérience en date a été la promenade jusqu’au panorama extraordinaire de la boucle de la Sarre, après avoir emprunté une passerelle aérienne sillonnant entre les arbres d’une forêt centenaire : le Baumwipfelpfad Saarschleife, situé à Mettlach-Orscholz. Outre la joie de découvrir ce paysage unique, nous avons pu apprendre beaucoup sur la forêt sarroise, ses habitants et sa longue histoire géologique.

Une fois n’est pas coutume : la plupart des photos illustrant cet article sont des paysages verticaux, reflétant ainsi la verticalité de la forêt et du paysage de la boucle de la Sarre !

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

Cap vers la Sarre !

Lors d’un des rares dimanches ensoleillés de l’automne dernier, après un bon déjeuner, nous voulions aller profiter de l’été indien et de la nature avec des amis et leurs enfants. Comme nous voulions emmener les enfants en forêt – car je suis une inconditionnelle des balades familiales en forêt, nos amis nous ont proposé de refaire avec nous une escapade qu’ils avaient déjà essayé et apprécié à la boucle de la Sarre. Leur proposition m’a enthousiasmée, car j’allais enfin voir en vrai un paysage que j’avais déjà admiré en photo sur les réseaux sociaux.
Cap vers le Pays Thionvillois, puis le Pays des Trois Frontières et Sierck les Bains ! Mais au lieu de monter vers le château de Malbrouck comme à notre habitude, nous nous sommes dirigés vers la frontière allemande et avons roulé dix minutes parmi les vignes sarroises, jusqu’à Mettlach-Orscholz.

Les vignes de Moselle, à la frontière franco-allemande, aux alentours de Manderen.
La centrale de Cattenom et la campagne thionvilloise

Sur place, j’ai eu la magnifique surprise de tout avoir : la promenade en forêt et le panorama somptueux, en empruntant le Baumwipfelpfad Saarschleife.
L’entrée sur le site est de 10 euros par adulte, gratuite pour les moins de 6 ans et 8 euros pour les 6 à 14 ans. Il faut compter environ 1h30 pour toute la balade.

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz
Entrée du site touristique du Baumwipfelpfad Saarschleife.

Un chemin aérien à travers la forêt

Nous entrons dans une forêt non par un sentier de terre jonchée de feuilles, comme une classique balade en forêt, mais par une passerelle aérienne en bois ! Perchée à quelques mètres au-dessus du sol, elle sillonne entre les arbres. Elle est ponctuée de petites terrasses avec des jeux pour enfants you des panneaux pédagogiques, en allemand, en français et en anglais. Le chemin est totalement accessible, tout en bois et sans aucune marche, très sécurisé, au point que des aires de jeux pour enfants y ont été aménagées ! Même la tour est totalement accessible aux fauteuils roulants et aux poussettes, avec de larges couloirs aux pentes douces et lisses, qui montent en pente très douce (6%) et permettent de s’élever doucement en savourant la découverte progressive du paysage, ou de redescendre lentement pour prendre le temps de sa détacher de cette vue incroyable.

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

Le point de vue sur la forêt est extraordinaire, car il diffère du point de vue habituel, lorsqu’on marche au pied des arbres, bien loin des cîmes et du ciel. La hauteur du sentier varie pendant la promenade : tantôt nous sommes à 3 mètres, tantôt nous sommes à 30 mètres au-dessus du sol.

Ce n’est pas une forêt très naturelle, les arbres sont bien trop alignés pour cela, et d’ailleurs un gigantesque chantier balafre le sol au pied de la tour d’observation. Cependant, le sentier à mi-hauteur d’arbre offre un point de vue inédit et les explications pédagogiques offrent une meilleure connaissance de la forêt, permettant ainsi de pleinement s’immerger dans la découverte de la forêt. Fougères, chênes rouges, robiniers et Douglas nous environnent.

 

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz
Il semblerait que nous soyons au paradis des écureuils, l’animal totem du site. Malheureusement, je n’en ai pas aperçu en cet après-midi – trop d’humains à leur proximité en ce bel après-midi de début d’automne ?

Au bout de cette promenade originale, nous ne sommes pas au bout de nos surprises ! Une tour étrange de bois et de fer s’élève, et nous allons pouvoir l’emprunter pour monter encore plus haut au-dessus de la forêt.

Et quel panorama nous attend là-haut ?

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

La boucle de la Sarre

La tour a une architecture originale, qui permet de s’élever progressivement au-dessus des arbres jusqu’à admirer à son sommet une vue à 360 degrés sur la forêt et la boucle de la Sarre. La tour est en réalité un couloir large en bois qui s’élève en pente douce, jusqu’à son toit terrasse. Le vertige grimpe en même temps que moi ! Une fois là-haut, nous nous trouvons bien plus haut que la cime des arbres et la Sarre, qui s’écoule à 200 mètres en contrebas !
La tour tangue légèrement et se trouve battue par les vents, on a vite froid à son sommet, et pourtant il faut profiter du paysage incroyable et passionnant qui s’offre à nous ! Là-haut, nous avons pu asseoir les enfants et leur donner à goûter, puis organiser une séance photo devant un paysage vraiment singulier, et une lumière automnale splendide !

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

A 200 mètres au-dessus de la Sarre …

On réalise alors qu’on se trouve entre ville et campagne. La ligne d’horizon est hérissée d’éoliennes. De la cime des arbres émerge une église. En contrebas, la Sarre offre une courbe très séduisante. L’eau calme est traversée de temps en temps par le sillage d’un bateau blanc, qui forme des ondes triangulaires.
Sur la presqu’île, on ne distingue que des arbres sur les flancs de la colline couronnée d’un château. C’est un paysage si typiquement allemand ! D’ailleurs, un panneau prélogique mentionnait que l’Allemagne est un pays essentiellement forestier, et serait couvert à 100% de forêts s’il n’y avait eu l’intervention des humains.

Je vous laisse admirer avec ces photos…

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

La très longue histoire de la boucle de la Sarre

Le Baumwipfelpfad Saarschleife est un site à la fois touristique et pédagogique, avec de nombreux panneaux explicatifs de l’histoire géologique de ce site si singulier.
Cette région était d’abord constituée de montagnes, façonnées par l’activité volcanique de la zone et les mouvements de la croûte terrestre. Le sable a ensuite recouvert quasiment toutes les montagnes du Hunsrück, transformant cette région en désert. Puis la croûte terrestre s’est effondrée, laissant la mer revenir jusqu’en Allemagne. Il y a 400 millions d’années, cette région était située en bord de mer ! De larges fleuves draînaient le sable des montagnes vers la mer. Progressivement, le sable a durci et s’est transformé en roche très dure, le quartzite. La boucle de la Sarre s’est formée il y a 5 millions d’années lorsque l’eau a creusé son sillon dans le quartzite.

Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz Baumwipfelpfad-Saarschleife-boucle-sarre-adoptemetz

Ce site est situé dans le parc naturel de Saar-Hunsrück.

Ce parc présente de nombreux reliefs et paysages contrastés, entre les forêts en hauteur, et rivières qui descendent vers la Sarre et la Moselle. Différents sentiers des cîmes, comme celui du Baumwipfelpfad Saarschleife, ont été aménagés. La boucle de la Sarre, aussi impressionnante et marquante soit elle, n’est donc qu’une attraction parmi les nombreuses découvertes de nature qu’on peut faire dans ce parc ! Au retour des beaux jours, nous prévoyons donc de nouvelles excursions vers la Sarre !

Pour en savoir plus sur la Boucle de la Sarre et ses environs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.