Un dimanche au château de Preisch

Visiter le château de Preisch : cette idée de sortie familiale m’a été inspirée par Marie, alias abouchequeveuxtu, une autre instagrameuse mosellane active qui avait posté des photos alléchantes à la fin de l’été. Pour cette sortie familiale, j’ai choisir d’attendre que les couleurs d’automne enflamment la campagne mosellane, pour profiter d’un paysage sublime… Mais il ne fallait pas trop attendre non plus puisque le château ferme aux saisons froides. D’ailleurs, ce week-end était le dernier week-end ouvert de l’année 2016, nous en avons donc fait la fermeture…
Après un déjeuner au restaurant du Golf, nous avons passé un après-midi chaud et enchanteur dans le parc et le château fondés autour d’un ancien donjon médiéval. Celui-ci a disparu, mais l’histoire du domaine ne s’est pas arrêtée et sa visite méritait bien de quitter Metz un dimanche !

img_9654

Cap sur l’A31 vers Thionville et Luxembourg. Le château est situé entre ces deux villes, sur la commune de Basse Rentgen, voisine de Rodemack. Nous sommes encore en Moselle, tout au nord du département, à 45 minutes de Metz, mais sous le réseau téléphonique luxembourgeois. Recevoir les sms de rappel sur les modalités d’appel et d’accès au réseau à l’étranger m’a donné une petite sensation de dépaysement !

(article publié pour la première fois en novembre 2016)

Déjeuner au Golf de Preisch

Preisch a donné son nom à la fois au château et à un vaste golf de 107 hectares et 27 trous. Nous nous sommes d’abord rendus à brasserie du golf, précisément nommée « Le Swing ». Nous avons déjeuné de burgers et omelette au son d’une playlist 100% française, dont Mylène Farmer a pris une demi-heure à elle seule ! Mais l’essentiel était ailleurs, avec la vue sur le vaste domaine, la terrasse ensoleillée et les jeux de lumière à travers les baies vitrées du restaurant.
Brasserie Le Swing, Golf du Preisch
Brasserie Le Swing, Golf du Preisch

Golf du Preisch

Golf du Preisch
Golf du Preisch

En promenade dans le domaine de Preisch

Puis nous avons repris la voiture pour rejoindre l’entrée du domaine, une discrète grille blanche au carrefour de deux allées de platanes. En l’absence de parking, nous nous sommes garés sous les arbres puis nous sommes dirigés à pied vers la grille. Une fois celle-ci franchie, nous avons marché sous une allée ombragée, foulé un tapis de marrons et feuilles, longé une petite rivière aux reflets verts, levé les yeux vers les arbres bicentenaires, tandis que le chateau dévoilait peu à peu sa façade claire derrière les feuillages.

img_9550

Entrée du domaine du château de Preisch
Entrée du domaine du château de Preisch
img_9558Domaine du château de Preisch
Domaine du château de Preisch
Nous avons débouché alors sur une clairière où se trouvent le château et la chapelle adjacente. Après la sombre allée de feuillage, la vue de la pierre claire fut saisissante. Le ciel était d’un bleu pur, parsemé de hauts nuages légers, et le soleil brillait chaudement. L’après-midi au château de Preisch promettait d’être merveilleuse !
Château de Preisch et sa chapelle
Château de Preisch et sa chapelle
En attendant le début de la visite guidée à 15 heures, nous avons exploré l’immense propriété de 100 ha. Nous avons déambulé parmi les bâtiments de la ferme, puis entre le potager et l’enclos des chevaux, et ensuite sur les petits ponts qui enjambent les douves de l’ancien donjon médiéval, aujourd’hui complètement disparu et remplacé par une splendide végétation. Nos enfants étaient encore trop jeunes pour participer à la chasse au trésor organisée à travers le parc, et qui avait l’air de captiver autant les enfants que leurs parents ! Nous avons donc improvisé une partie de cache-cache dans le potager, le jeu de plein air préféré de ma fille !

img_9572

Ferme du château de Preisch
Ferme du château de Preisch
Ferme du château de Preisch
Ferme du château de Preisch
Les moutons nous ont hélé depuis leur enclos, mais les chevaux imperturbables ont continué à manger, tandis qu’une énorme vache aux poils denses noirs et blancs, allongée dans l’herbe, les contemplait placidement.

img_9579

Domaine du château de Preisch
Domaine du château de Preisch
Nous avons offert goûter et biberon à nos enfants sur les tables installées à l’ombre des magnolias, profitant de l’air tiède du début d’après-midi. Si tiède que nous avons eu un coup de froid en pénétrant dans le château et la chapelle ! Malheureusement nous n’avons pas eu l’autorisation de photographier les pièces du château ; je ne peux donc que vous suggérer d’attendre la réouverture du site au printemps prochain et aller le découvrir par vous-mêmes !
Domaine du château de Preisch
Château de Preisch et sa chapelle

Leçons apprises à Preisch

La visite nous a permis de prendre quelques leçons d’histoire régionale et de botanique, dont je vous livre quelques anecdotes…
Dans le parc, les indications poético-botaniques fournies sur des panneaux en métal voir m’ont aidé à réviser mes arbres : l’aubépine avec ses baies rouges et ses feuilles arrondies, le châtaignier, le tilleul avec ses petites boules, ou encore l’aulne avec ses feuilles rondes qui se terminent en pointe. J’ai ramassé feuilles et fruits avec pour projet de créer un modeste herbier d’automne une fois rentrée à la maison.
Domaine du château de Preisch
A la Renaissance, les jardins étaient un lieu intime à la famille, le visiteur ne pouvait donc pas y pénétrer et accédait à la demeure directement, en traversant une cour minérale et en gravissant les quelques marches du perron.
Château de Preisch
Ancienne entrée officielle du Château de Preisch
Au XIXème siècle, l’esprit a changé et le jardin est devenu un lieu d’agrément et de démonstration, à montrer largement. A partir de cette époque, l’entrée du chateau s’est faite par l’arrière de la demeure : le visiteur devait donc, comme nous, traverser un jardin arboré de grands marronniers et profiter du magnifique panorama sur les arbres du parc et le petit cours d’eau qui le sillonne. Mais les arbres alors ne devaient pas être aussi haut, et sans doute que les jeux de clair obscur du soleil automnal sur les feuillages semblaient moins intenses…

Domaine du château de Preisch Domaine du château de Preisch

Domaine du château de Preisch
Domaine du château de Preisch
Les colombes et les pigeons élevés dans les colombiers ou les pigeonniers servaient de messagers et de fournisseurs d’engrais naturel pendant toute leur vie, avant d’être dégustés à table après leur mort. Mais la présence d’un colombier dans la cour du château du seigneur n’avait pas une fonction uniquement utilitaire. Elle était aussi tristement symbolique : les domaines qui avaient un colombier annonçaient à leur visiteur que le seigneur des lieux avait le droit de vie et de mort sur ses serviteurs.
Château de Kreisch et son colombier
Château de Preisch et son utile mais funeste colombier
Au XIXème siècle, la tendance déco était à la copie de meubles médiévaux, ou du moins la reprise de motifs spécifiques à cette période. Le château de Preisch contient de beaux exemples de mobilier « néo » médiéval, avec notamment des chaises décorées de « grotesques ». Les grotesques sont des visages de monstres souriants ou plus souvent grimaçants, avec de gros yeux globuleux, des mentons pointus et des nez crochus. Ils se présentent de face ou de profil, certains sont en trompe l’oeil.
On trouve justement un petit lit orné de grotesques dans la chambre de l’évêque, ainsi baptisée car un évêque a dormi dans cette pièce la veille de consacrer la chapelle du château. Les lits construits antan étaient petits pour plusieurs raisons. La plus connue est une raison de prudence : il s’agissait d’être prêt à bondir de son lit en cas d’arrivée de bandits. L’autre raison, plus superstitieuse, est que la position allongée était réservée aux morts. La dernière, toute pragmatique et avancée par notre guide, est que les dîners de l’époque étaient très copieux (la diététique n’avait pas encore été inventée !) et que la position assise facilitait la digestion…

Preisch, à bientôt au printemps !

 Il me tarde que le printemps revienne pour aller redécouvrir les 170 hectares du parc sous une autre lumière – pourquoi pas en calèche ? Ou bien en juillet pour la grande fête Sainte Madeleine, qui attire 3 000 personnes sur les stands des producteurs et des artisans locaux !
D’ailleurs, si vous cherchez un lieu d’exception pour une sortie familiale le dimanche, mais aussi un mariage ou une réception, pensez au château de Preisch ! Vous pouvez vous renseigner sur le site et les nombreuses activités à y faire sur le site internet : www.chateaudepreisch.com
A bientôt à Preisch !
Et d’ici là, appel aux connaisseurs : quelles autres sorties me suggérez-vous aux alentours de Preisch ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Un grand merci pour ce sympathique article. Nous nous réjouissons de voir que notre site vous a plu.
    Nous espérons vous revoir très vite, lors d’un week-end ou de l’un de nos événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *