A Metz, les fermes sont dans la Ville !

Il y a du nouveau dans les commerces à Metz, qui me plait beaucoup ! Et non, il ne s’agit pas de l’ouverture du centre commercial Muse, mais d’un phénomène opposé à celui-ci dans ses valeurs et sa forme :  je veux parler de l’arrivée en ville de fermiers qui ouvrent des commerces, des restaurants et même… des champs ! Le mouvement a été amorcé l’été dernier, lorsque la ferme de Vittoncourt a ouvert un petit restaurant Rue Sainte Marie pour vendre ses fameuses « Glaces de la Ferme ». Depuis, d’autres fermes mosellanes ont trouvé un local dans les rues du centre-ville où distribuer leurs produits de manière permanente : la Ferme de Bel Air dans le Marché couvert, et la Ferme de Bellevue rue des Jardins. Borny donne même son nom à une ferme grâce à l’initiative du couple d’agriculteurs Jean-François et Céline Neveux. Chaussez vos bottes les plus chics, et partons visiter les fermes messines !

Un même mot d’ordre pour les fermes et les gourmands

Le « manger local » et les « circuits courts alimentaires » ayant la cote, les Messins ont de plus en plus d’incitations et d’opportunités pour trouver et acheter des produits mosellans ! Les guides se multiplient (celui de Bienvenue à la ferme, celui du Département de Moselle « Mangeons mosellan », celui du Parc naturel régional de Lorraine ou encore le tout nouveau créé par l’Office du tourisme de Metz).

Jusqu’ici, les agriculteurs lorrains venaient ponctuellement – mais régulièrement – présenter leurs produits dans Metz : tous les samedis, ils investissent la Place du Marché couvert.

De manière plus confidentielle, les producteurs membres de « La Ruche qui dit oui » se retrouvent chaque vendredi au Technopole ou à l’Espace Clovis (proche de la gare) pour remettre en main propre aux clients leurs produits frais commandés préalablement sur la plateforme web. Les fermiers répondent aussi présents aux grands événements messins, amenant veaux, vaches, cochons et ânes sur les places historiques de la ville.

 

Marché du terroir des Fêtes de la Mirabelle 2016, Place de la Comédie

Enfin, ils fournissent discrètement quelques bonnes tables messines : par exemple, j’ai découvert récemment que la ferme des Mesnils de Courcelles Chaussy fournit le bar à glaces et à salades Sweet and green, situé Place Saint Jacques.

Depuis quelques mois, les fermes tendent à s’installer durablement dans Metz et à ouvrir leurs propres locaux où elles vendent directement leurs produits frais à leurs clients finaux citadins. Des pionniers reprennent même des mètres carrés pour cultiver en ville : les premiers légumes de la Ferme de Borny sont en train de pousser en bordure du Parc Gloucester, à quelques centaines de mètres de la zone commerciale Mezzanine. Avez-vous remarqué aussi ces nouveaux établissements en ville ? Alors voyons si votre recensement croise le mien !

Pour ses glaces et son resto : la Ferme de Vittoncourt

La Ferme de Vittoncourt est la pionnière de ce mouvement ! Elle était déjà connue en ville pour ses « Glaces de la Ferme » servies dans le petit bar à glace sur roues à différents événements messins. Je m’étais régalée d’une glace spéciale aux parfums lorrains mirabelle et madeleine aux Animations gourmandes.
Ensuite, le hasard m’avait fait m’attabler dans leur tout nouveau restaurant en juin 2016, après ma visite guidée de Metz sur l’écologie urbaine. Le restaurant dispose d’une douzaine de tables, dont la plupart situées à l’ombre des vieux immeubles de la rue Sainte Marie. Une vraie oasis de fraicheur dans les chauds étés messins !
Attention à ne pas confondre leur glace à la vodka red bull avec une glace au Schtroumpf) ! La Ferme propose aussi des bûches glacées pour le Réveillon, très tentantes pour terminer un festin tout en légèreté…
A l’année, le restautant propose des plats rustiques très copieux, tout fait maison. Si vous voulez découvrir la spécialité locale du pâté lorrain, c’est là qu’il faut s’adresser !
fermes-ville-metz-adoptemetz fermes-ville-metz-adoptemetz

Pour ses pâtes et ses huiles : la Ferme de Bel Air au Marché Couvert

La Ferme de Bel Air a posé son étalage dans le Marché couvert, entre la poissonnerie et le primeur, face à la Boulangerie Mellinger. Pour varier des pâtes aux oeufs, je choisis leurs coquilles à l’épeautre et leurs torsades aux lentillons, que j’assaisonne avec leurs huiles. Ici tout est bio et local, on peut acheter avec bonne conscience !
fermes-ville-metz-adoptemetz

Pour le pain et la viande : la Ferme Bellevue rue des Jardins

La Ferme Bellevue (située à Mainvilliers) a permis à l’un des rez-de-chaussée de la rue des Jardins de reprendre un peu de couleurs et de vie ! La vitrine est encore discrète mais alléchante, avec les gros pains qui s’y dorent la croûte. A l’intérieur on y trouve surtout… de la viande ! Car la Ferme de Bellevue est la Ferme de l’éleveur de Mainvillers, M. Schwarz, qui élève des bovins. Une alternative de choix à la grande boucherie Nicolas du Marché Couvert, car il ne reste plus beaucoup de commerces de viandes sur la colline Sainte Croix !
fermes-ville-metz-adoptemetz

Pour les légumes plantés avec amour : la Ferme de Borny

La Ferme de Borny a ouvert sa petite boutique dans un… conteneur, posé à quelques mètres de l’arrêt Mettis « Colombey », entre la grande zone d’activités du Technopole et les grands ensembles de Borny. Mais il ne s’agit pas seulement d’un lieu de vente !
C’est une véritable exploitation qui a été aménagée sur quelques hectares en bordure du Parc de Gloucester – en lieu et place de jardins familiaux (ce que je trouve un peu regrettable) ! L’initiative a été prise par un couple d’adorables et entreprenants agriculteurs mosellans (et anciens franciliens) Jean François et Céline Neveu, qui s’occupaient déjà de leur exploitation « Les Coteaux gourmands » à Norroy le Veneur.
Sur la ferme on trouve des champs de salade et diverses variétés de graines et de légumes, un poulailler et un petit Jardin pédagogique où les enfants des écoles pourront découvrir le jardinage. La ferme a une grande annexe sur un autre quartier de Metz, où sont plantées notamment les pommes de terre. Le parti pris écologique de la ferme est fort et affiché : culture 100% naturelle, sans pesticide ni arrosage. Et on constate qu’en dépit de la chaleur et de la sécheresse extrême de juin, les légumes ont poussé !
fermes-ville-metz-adoptemetzfermes-ville-metz-adoptemetz

Les fermes de Metz ont de l’avenir !

Je trouve ce retour des fermes en ville très positif ! Car les fermes ne sont plus des endroits secrets, éloignés dans la campagne et tenues par des professionnels dévoués mais aux visages inconnus. Elles vont revenir dans notre cadre de vie et notre quotidien, nous réconcilier avec la nature et même avec nos voisins, en favorisant une agriculture urbaine écolo-friendly et … friendly tout court puisqu’elle favorise la connaissance des Messins et des Mosellans entre eux !
fermes-ville-metz-adoptemetz
J’espère de tout coeur que ces fermes trouveront leurs clients et que d’autres fermes suivront ce mouvement en venant occuper des rez-de-chaussée en centre-ville bien sûr (à conditions que les loyers le leur permettent !) mais aussi dans tous les quartiers de Metz et de son agglomération. Peut-on imaginer aussi qu’avec le retour des vins de Moselle, une cave à vins et bières de Moselle ouvre quelque part …?
Allons même plus loin : et si nous devenions bientôt tous maraîchers ? En laissant d’autres agriculteurs entreprendre sur des terres urbaines, en multipliant les jardins partagés et familiaux plus traditionnels, en développant les potagers et les ruches d’entreprises, en osant accéder à la demande des habitants et des associations pour la plantation d’arbres fruitiers sur les espaces publics, …
D’ici là : mangez mosellan, mangez messin, grâce à nos fermes urbaines !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *