L’Avent à Metz : la magie de Noël est Place Saint-Louis !

place-saint-louis-marche-noel-metz
Depuis début décembre, je m’amuse à réaliser sur mon compte Instagram @elisadoptemetz un calendrier de l’Avent virtuel composé des clichés des belles décorations, vitrines et festivités à Metz. Pour ce faire, j’ai parcouru les marchés de Noël sur toutes les places de la Ville, scruté les étalages des chalets, fait tester les animations et manèges à ma fille puis aux enfants des amis, fait des dégustations avec des copains sur bon nombre d’étals. Et j’ai fini par tomber complètement sous le charme du Marché de la Place Saint-Louis.
D’abord, parce que le cadre est magnifique. Ensuite parce qu’on y mange et boit bien. Enfin, parce qu’on y trouve des objets originaux, à défaut d’être 100% messins, ou 100% bon goût – mais c’est le propre d’un Marché de Noël, non ?! On y retrouve des traditions des Marchés de Noël d’Alsace, d’Allemagne, de Provence, d’Espagne, et même du Japon, dans un joyeux melting pot qui ressuscite l’effervescence de cette place commerciale et cosmopolite au Moyen-Age. Je vous propose donc deux balades en même temps sur la Place Saint-Louis, dans sa version Marché de Noël 2016 et sa version Moyen-Age !

La Place Saint-Louis, le marché historique de Metz

La Place Saint-Louis est un ravissement pour les yeux. A regarder ses arcades, on croirait remonter le temps sept cents ans en arrière. Au Moyen-Age, Metz était un carrefour commercial important et la Ville était prospère. Au début du XIIIème siècle, il a donc fallu déplacer les remparts pour étendre la Ville, et construire une Place dédiée au change des nombreuses monnaies en circulation dans notre région. Beaucoup des banquiers présents à Metz étaient italiens (lombards notamment). Ceux-ci ont apporté leurs marqueurs architecturaux comme les « murs écran », ces murs si hauts qu’ils dissimulent les toits dessinés en pointe de diamant et caractérisé par une faible pente. Cela explique qu’on ne voie pas les toits des immeubles depuis la place ! Certaines façades sont dotées de créneaux, comme les châteaux forts, en démonstration de puissance – plus financière que militaire, ici. La Place de Change a ensuite été baptisée Place Saint-Louis à cause d’une confusion des Messins devant une statue de la Place : ils avaient pris la statue de Louis XIII pour une statue de Saint-Louis.
place-saint-louis-marche-noel-metz
Seul un seul des côtés de la Place a gardé ses splendides arcades, sous lesquelles les marchands étalaient alors leurs marchandises. Aujourd’hui, on peut y déambuler ou s’y attabler, par exemple au Wengé ou à la Maison Baci. La nuit, leur mise en lumière est particulièrement réussie ! En les longeant, attention à ne pas buter dans les vieilles portes des caves qui servent maintenant de réserve aux commerçants. Leurs portes sont inclinées vers le sol et fermées de cadenas pittoresques, joliment photographiées par Marc. Ces façades à arcades méritent d’être longuement contemplées, car à première vue elles forment un ensemble uniforme de façades à quatre étages et à arcades ponctuées de contreforts. Mais à y regarder de plus près, chaque façade a sa propre hauteur, sa décoration, ses finitions particulières après des retouches successives, notamment à la Renaissance. Pour entrer dans les détails, pourquoi ne pas se prêter au jeu de piste créé par la Ville et l’Office du tourisme sur la Place Saint-Louis ?
Place Saint-Louis, Metz
Depuis la disparition du parking aérien central en 2007, les terrasses, les manèges, les badauds, les acteurs et spectateurs du théâtre de rue occupent pleinement les lieux, comme au Moyen-Age. Car avec ses belles arcades, son manège ancien et ses bars restaurants animés à toute heure du jour et de la soirée, la Place Saint Louis est un lieu de balade incontournable dans la Ville à toutes les saisons. Mais à l’Avent en particulier, passer du temps sur la place est indispensable, sous peine de passer à côté de la magie de Noël à Metz !
place-saint-louis-marche-noel-metz
En novembre, les commerçants ont replié chaises et tables qui occupent habituellement le centre de la Place. Trois allées de chalets ont envahi l’espace et font la jonction entre un manège ancien à deux étages et une tour carrousel, la « pyramide de Noël ». On distingue moins bien que d’habitude les arcades, et la nuit recouvre la Place la plupart du temps. Pourtant, la Place me paraît encore plus belle et plus gaie ! Durant le Marché de Noël, la Place Saint-Louis reprend son agitation d’antan. Au Moyen-Age, Metz avait une population trois fois plus importante que la plupart des villes françaises. La foule se pressait sur cette place où les banquiers côtoyaient les artisans messins : parmentiers, merciers, couteliers, boulangers, drapiers, au quotidien ou dans la foire annuelle. ! Et est-ce en raison de son architecture méridionale que nombre de commerçants du Sud de la France sont venus y tenir un chalet ? La marchande de thé vient des Bouches du Rhône, le vendeur de fruits confits arrive d’Agen, celui des churros est remonté d’Argelès !

Une construction magique venue d’Allemagne : la Pyramide de Noël

Pour la deuxième année, un joli autant qu’éphémère et fragile édifice se dresse sur la Place : il s’agit de la Pyramide de Noël. L’année dernière, la Fédération des Commerçants a offert cette surprise aux Messins et à tous les visiteurs des Marchés de Noël, qui l’ont définitivement adoptée : cette tour magique est désormais autant photographiée que la grande roue de la Place d’armes !
pyramide-noel-place-saint-louis-metz
Metz est la seule ville en France à s’être dotée de ce délicat édifice venu d’Allemagne, avec Arras. Leur installation dans le Marché de Noël est-elle un clin d’œil à notre passé allemand, lorsque Metz appartenait à l’empire de Guillaume II entre 1870 et 1918 et a été profondément transformée par la volonté de ce souverain amateur d’art et d’architecture ? En effet, les premières pyramides sont nées de l’inventivité des Allemands au Moyen-Age !  A l’origine, une pyramide de Noël est un petit objet de décoration installé dans les maisons pendant l’avent. Construit en bois, il se compose d’une tour, et d’une hélice en bois mue par la chaleur des flammes, dès lors que les quatre bougies de l’Avent sont posées dessus et allumées. La tour est habitée de personnages sacrés ou profanes, et l’ensemble tourne comme un carrousel. Dans les années 1920-1930, un habitant d’un petit village de Saxe a eu l’idée de créer une grande « pyramide pour tous », à installer en plein air. Elle mesurait cinq mètres de haut. Au fil du temps, on les a construites de plus en plus hautes, larges et solides pour les ériger en plein air, sur les places des marchés de Noël. Elles ne tournent plus et sont éclairées de lumières artificielles, mais elles font leur effet de très loin ! La pyramide de Metz en mesure 17 et compte cinq étages. Au second, nous découvrons Joseph et Marie. Au-dessus d’eux, les rois mages sont richement habillés et chapeautés. Au-dessus a pris place l’Ange Gabriel. Le dernier étage est trop élevé et trop étroit pour que je distingue qui y a pris place ! Les bergers montent la garde au pied de la pyramide, sur le toit du chalet.
pyramide-noel-place-saint-louis-metz
Sous cette pyramide a pris place un magasin de décorations de Noël, que j’ai visité pour vous (et pour moi aussi !), où l’on trouve aussi des pyramides de Noël à installer chez soi !

Les gourmandises de Noël

Dans les allées se pressent les gourmands, sur leurs deux jambes ou en poussette, en famille ou entre amis. Les commerçants nous tendent du saucisson, du pain d’épices, du chocolat !
A quelques pas de la pyramide de Noël se tient le stand qui a la réputation de préparer le meilleur vin chaud de la Ville. Je ne peux pas confirmer cette assertion car je lui ai préféré une soupe d’orange chaude, un pur régal ! Dans ce chalet s’affairent de nombreux vendeurs derrière leurs grandes marmites de chocolat et jus chauds mais aussi vins rouges ou blancs chauds. Les gourmands y reviennent ensuite pour rendre leur gobelet et profiter de la consigne. Ecolos, les marchés de Noël ?!?
chalet- place-saint-louis-marche-noel-metz
Ma copine Charlotte, fâchée avec le pain d’épices depuis ses jeunes années vécues avec Papy Brossard, se réconcilie avec cette fameuse recette alsacienne en goûtant les tranches de pains d’épices aromatisés au chocolat et au caramel au beurre salé. Les figurines alsaciennes de Saint Nicolas et de Père Noël en pains d’épices plus traditionnels se trouvent dans un autre vaste chalet, celui du fabricant alsacien spécialisé en pain d’épices , Fortwenger, qui livre ici les secrets de ses recettes.
 chalet-marche-noel- place-saint-louis-metz
Je m’aperçois ensuite de la diversité des biscuits alsaciens au chalet de la Maison Alsacienne de Biscuiterie. Sablés à tous les goûts, mais aussi pumpernickel, spritz, anisbredele : certains noms et les recettes me sont encore inconnus, mais je ne tarderai guère à me familiariser avec eux ! J’ai donc opté pour un sachet d’assortiment de sablés, avant d’aller acheter des emporte pièces pour réaliser mes propres biscuits à l’aide des recettes fournies par la marraine de ma fille, originaire de Grand Est.
maison-alsacienne-biscuiterie
Sablés de la Maison Alsacienne de Biscuiterie
Je me suis lancée à la découverte des fraises, pommes, poires et kiwis confits, qui s’assortiront aux biscuits alsaciens pour des goûters sucrés et chaleureux.
chalet- place-saint-louis-marche-noel-metz
A défaut de pouvoir les déguster sur place, je me régale à la vue des boîtes de thé colorés et élégantes, qui annoncent des boissons réconfortantes aux parfums de Noël et de la région Grand Est : Noël à Metz par exemple ! Ce thé est un cocktail de thé vert, cannelle (qui l’emporte sur tous les autres arômes), pommes… Mais contre toute attente, le fabricant de ce thé est la Maison Bourgeon, une entreprise familiale originaire des Bouches du Rhône, et qui s’est spécialisée dans les thés parfumés, exotiques ou de Noël.
chalet-place-saint-louis-marche-noel-metz
Enfin, clin d’oeil gourmand à une ville que j’adore, Madrid, en dévorant la spécialité espagnole des churros bien chauds et bien chaleureusement servis par deux gars d’Argelès, venus vivre la saison froide lorraine ! Et je fais mes réserves de sirop d’érable au stand du Québec.
Quelques (trop rares) artisans et artistes ont pris place au milieu de ce déluge de nourriture. Un spécialiste des kirigamis se fait fort de nous apprendre cette tradition de pliage de cartes en papier venu du Japon. Une décoratrice de boules de Noël fournit les amateurs de paillettes et de boules imposantes.
chalet-marche-noel- place-saint-louis-metz
Un sculpteur et un fabricant de lanternes délicates et chaleureuses nous soufflent de belles suggestions pour décorer notre intérieur ou celui des autre A la fin de cette visite approfondie du Marché de la Place Saint Louis, je me suis donc contentée de dévorer des yeux seulement les cupcakes et les sucettes aux couleurs acidulées, qui sont en fait… des savons !
Hélas, à mon avis la Lorraine n’est que trop discrètement présente sur ce marché ! On la retrouve sur une allée à l’écart, à travers deux chalets de friandises et de savons artisanaux. Pour les retrouver plus nombreux, il faut aller explorer le Chalet Moselle Passion, situé Place Saint Jacques, ou pousser jusqu’à la gare à la rencontre des fabricants d’art qui ont des stands très modestes dans le hall d’entrée.
place-saint-louis-marche-noel-metz

Retomber en enfance dans le manège ancien

A condition de savoir affronter le froid et la foule, tout est donc réuni sur la Place Saint Louis pour qu’on puisse bavarder et se régaler entre amis, choisir quelques cadeaux de Noël gourmand et offrir à ses enfants de beaux moments d’amusements et d’émerveillements. Le clou du spectacle est pour moi le manège à deux étages, installé à l’extrémité de la Place en arrivant de la charmante Place du Quarteau et de la gare.
manege-place-saint-louis-metz
Si ma fille pourrait passer des heures à tourner, je pourrais passer des heures à admirer et photographier ce manège en bois ancien et en ampoules rondes, avec son magnifique escalier emmenant au deuxième niveau. Le tramway Moulin Rouge ou la fusée rouge et blanche sont irrésistibles – d’ailleurs, ma fille ne s’y est pas trompée ! Et à 5 euros les trois tours de manège, cet excellent rapport qualité prix ne gâche rien à la fête.
manege-marché-noel-place-saint-louis-metz manege-marché-noel-place-saint-louis-metz
Après cette longue visite, il me reste à vous souhaiter un joyeux Avent et de très beaux préparatifs de Noël, en passant régaler vos yeux et vos papilles à Metz, sur la Place Saint-Louis !
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Super article ! Merci d’avoir remonte le temps ! J’avais oublié tous ces détails sur la Place que j’avais pourtant bien étudiés à mon arrivée ! Et les photos du manège… comme je te comprends ! J’en ai des dizaines aussi chaque année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *