Quatre pâtisseries nommées Metz

Assumons notre vilain défaut le plus partagé au monde : la gourmandise, pour découvrir ou redécouvrir quatre pâtisseries qui ont en commun … de porter le nom de Metz ! Il y a le coloré Paris-Metz, l’artisanal gâteau au chocolat de Metz, le gourmand boulet de Metz, et le dernier né : Constellations de Metz ! Prêts pour une dégustation avec les pupilles ? Rassurez-vous, j’indique aussi où se fournir en pâtisseries, pour que vous puissiez passer vous aussi à la dégustation avec les papilles !

Le régressif Paris Metz, ou le macaron à la façon de Metz

Le Paris Metz est une création récente, Il a été inventé en 2007 par le célèbre pâtissier Fresson au moment de l’inauguration de la ligne TGV Paris-Metz. Ce nom de billet SNCF est aussi un pendant géographique évident à son cousin crémeux le Paris-Brest !
Cette pâtisserie légère est à la fois croquante, crémeuse et fruitée. Elle est composée d’un macaron framboise, de framboises fraîches et d’une crème pâtissière parfumée au… bonbon Harlequin ! Et je trouve que celui-ci a un fort goût de banane. Ses couleurs acidulées roses et jaunes en font une gourmandise très féminine, et immédiatement reconnaissable. Metz a sublimé la meringue, ce petit biscuit aérien a fait la renommée de ses voisines Nancy et Boulay.
On trouve des Paris Metz dans les célèbres pâtisseries du centre-ville : chez Jean, Buttner, le renommé Fresson ou encore le nouveau Dudot de la Place Saint Jacques qui les vend en version miniature comme petit four sucré, ou en gâteau carré pour 6 personnes environ. Le pâtissier Lemoy en propose une déclinaison avec la bergamote en remplacement du goût de bonbon Harlequin.
pâtisserie-paris-metz-adoptemetz
Vitrine de la pâtisserie Dudot, Place Saint Jacuqes à Metz

Le belliqueux boulet de Metz

En 1934, le pâtissier Léon Bohr avait pignon sur la rue des Clercs lorsqu’il créa une recette en hommage à l’identité militaire de la Ville : un « boulet », autrement dit une grosse bouchée de chocolat, caramel, amande et noisette, ronde comme un boulet de canon.
L’épicentre du boulet est un biscuit recouvert de ganache, enrobé de caramel, puis de pâte d’amande, et enfin de chocolat et de noisettes grillées. Le boulet fait la taille d’une balle de tennis ! Petit boulet mais qui pèse son poids : 100 grammes de gourmandise !
pâtisserie-boulets-metz-dalmar-adoptemetz
Ballotin de boulets de Metz – photo extraite de France Voyage
En 1995, le nouveau pâtissier-chocolatier-confiseur messin Gilles Dalmar a fait de cette recette sa spécialité (au même titre que les robes en chocolat qu’il expose au Salon annuel Chocolat et gourmandises à Metz Expo) ! Il a travaillé avec Léon Bohr pour retrouver la recette originelle, car celle-ci avait été tordue dans le temps, et l’impact des boulets de canon n’était plus le même…
Aujourd’hui Gilles Dalmar est propriétaire de la recette et du nom : l’enseigne Les boulets de Metz trône fièrement sur l’ancienne façade du Royal sur l’Avenue de Nancy. Cependant on peut retrouver diverses variantes des boulets de Metz dans les autres pâtisseries de la Ville – les rochers de Metz de la pâtisserie Jean, par exemple.

L’artisanal gâteau au chocolat de Metz

Voilà celle des quatre pâtisseries que je sais faire, mais dont je connais le moins l’origine ! Vous n’aurez donc pas l’histoire, mais au moins la recette.
Elle est excessivement simple, et le résultat est un gâteau très léger et doux. Il suffit de râper du chocolat pâtissier, et glisser les copeaux dans un mélange d’oeufs, de sucre, de sucre vanillé, de farine et de crème. Après 30 minutes de cuisson, il suffit de saupoudrer de sucre glace !
Ce gâteau est rapide et facile à faire, et c’est un véritable gâteau d’enfance. Par ailleurs, il est plus plus léger et compatible avec un régime que son cousin de Nancy (qui contient de la poudre d’amandes et du beurre).
Voici où obtenir la recette de référence, tirée d’un blog de pâtisserie Mes inspirations culinaires : https://www.mesinspirationsculinaires.com/article-gateau-au-chocolat-de-metz.html

Le dernier né Constellations de Metz

J’ai pu découvrir cette nouvelle pâtisserie made in Metz en avant-première en mai lors de la conférence de presse annonçant le riche programme de Constellations, la deuxième saison culturelle estivale messine.
pâtisserie-constellations-metz-lemoy-adoptemetz
Elle a été créée par le pâtissier Jean-Charles Lemoy à la demande de la Ville de Metz, pour que Constellations se déguste autant avec les pupilles qu’avec les papilles ! Jean-Charles Lemoy avait également créé le Flora, un gâteau à base de chou, de nougat et d’abricot, pour les 150 ans du Jardin Botanique de Metz. Et il a glissé dans ses ballotins de chocolat « Les Impériales » un flashcode qui propulse les gourmands dans une visite guidée à travers Metz.
Constellations de Metz est une pâtisserie blanche et rouge, qui mêle la clarté de la meringue, du chocolat blanc et de la chantilly à l’éclat rose de la framboise, présente en fruit frais et en coulis.
Cette pâtisserie acidulée est d’une légèreté et d’une fraîcheur inoubliables ! Elle me semble parfaite pour affronter l’été brûlant qui s’annonce, et prendre un peu de sucre avant d’aller marcher à travers la Ville pour découvrir les différents parcours artistiques de Constellations de Metz !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. Miam! Il ne reste plus qu’à déguster tout cela ensemble 😉 et surtout le gateau au chocolat que tu maîtrises 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.