Grâce à Metz, j’ai relevé le challenge photos Flow2ans ! Semaine 1

flow2ans-challenge-photos-metz-adoptemetz
En février, j’ai relevé le challenge photos lancé sur Instagram par le magazine Flow  : #flow2ans. Pour chaque jour de ce mois, Flow avait défini un thème différent à illustrer d’une photo à soi, réalisée avec les moyens du bord. Pour ma part, j’ai décidé de personnaliser le challenge photos en faisant de Metz le fil conducteur de mes clichés. Il m’a fallu donc regarder la Ville dans ses moindres détails et fouiller dans les centaines de clichés enfermés dans mon iPhone, montrant la Ville en toute saison. Etes-vous prêts à revivre ce mois fou avec moi ? Alors je vous montre ma galerie finale et vous raconte l’envers du décor !

Relever le challenge photos de Flow… avec 28 clichés de Metz (au moins !)

Connaissez-vous le magazine Flow ? Depuis tout juste deux ans, ce magazine détonne dans les rayons des marchands de journaux par son épaisseur et ses couleurs ! Il est dédié aux loisirs créatifs et à la positive attitude. Outre le magazine papier, Flow fédère une large communauté sur les réseaux sociaux, où il lance régulièrement des challenges photos.

flow-magazine-challenge-photos
A l’occasion de son deuxième anniversaire au mois de février, Flow a initié le challenge photo #flow2ans, avec un nouveau thème à illustrer chacun des 28 jours du mois. Les thèmes étaient en réalité des phrases extraites de l’un des 14 numéros du magazine déjà parus en France. Comment pouvions-nous illustrer chaque thème ? Où trouver l’inspiration ? On pouvait poster l’article de Flow en question, si on avait le magazine en sa possession. Ou un dessin de sa propre composition illustrant le thème. Ou immortaliser une création à soi (objet, vêtement, peinture…). Ou prendre une vue de chez soi. Ou reposter une photo déjà prise par le passé. La seule obligation était qu’on soit bien l’auteur du cliché proposé.
2017-fev-flow-2-ans-1024x1024
Pour ma part, j’ai choisi de relever le challenge Instagram « Flow2ans » en postant mes propres photos de… Metz ! (Je suis sûre que vous n’êtes pas surpris : vous savez que vous êtes sur le blog d’une monomaniaque de Metz…) Mon objectif était de faire découvrir Metz à la communauté Flow !
Pour cela, il m’a fallu faire ou retrouver 28 clichés sur des thèmes plus ou moins évidents, vous le verrez ! Je me suis pas mal creusé la tête, mais heureusement les thèmes avaient tous été annoncés en début de mois, et cela permettait d’anticiper.
Ce challenge a été excitant, ardu, obsédant, mais au final passionnant et vraiment enrichissant. Je vous montre donc ici ma galerie et vous fais le récit de mon challenge en vous montrant l’envers du décor !

Première semaine du challenge photos

Jour 1 J’aime les motifs et les imprimés

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Où trouver des motifs et des imprimés dans Metz ? Ce challenge semblait commencer bien difficilement !
Et j’ai repensé à la Librairie d’en face, qui recèle des milliers de livres imprimés évidemment ! De plus, la Librairie a son univers graphique bien à elle avec, en surplomb de ses étagères, ses frises de carreaux multicolores à la manière du costume d’Arlequin.
Je venais d’y emmener ma fille pour un événement spécial Nouvel an chinois où nous avons écouté des histoires de dragon, fabriqué un éventail en papier et dégusté des desserts typiquement asiatiques. Voilà une belle occasion de parler et de montrer un lieu que j’aime beaucoup à Metz, au pied du splendide portail de la cathédrale Saint Etienne (qu’on retrouvera quelques jours plus tard dans le challenge photos).

Jour 2 Petit, plus petit, le plus petit

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Pour le thème Petit, plus petit, le plus petit, j’étais à nouveau bien préoccupée. Pendant mes courses en centre-ville, j’étais à la fois à la recherche d’un costume de grenouille pour le carnaval de l’école, et d’un élément de décor ou de paysage capable d’illustrer ce drôle d’intitulé. J’ai scruté chaque étalage de magasin, étudié les perspectives dans les rues. Et j’ai fini par trouver  les petites vaches de cuir dans la vitrine de Deco d’art, la nouvelle galerie d’art située Rue des Jardins. Je me suis empressée de photographier cette jolie famille bovine. Comme les trois ours de Boucle d’or, on en trouve de toutes les tailles. Ne sont-elles pas mignonnes ces petites vaches ?

Jour 3 Bien s’occuper des plantes vertes

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Trop facile, à Metz nous sommes les experts des plantes vertes et on en voit partout ! Metz est d’ailleurs surnommée la ville jardin. J’ai repris un cliché du jardin éphémère 2017, notre oasis de verdure entre l’opéra théâtre et la cathédrale pendant la période estivale. Chaque année, le service Espaces verts de la Ville installe un véritable jardin autour de la fontaine, avec fleurs, arbustes, bancs, buissons… J’y avais consacré une série de photos sur la page Facebook adoptemetz.com.
Ce paysage artificiel a fait l’objet d’un large plébiscite avec plus de 100 likes des fans de Metz et des membres de la communauté Flow, j’en ai été très heureuse !

Jour 4 Et si je dessinais un portrait ?

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Flûte, moi qui commençais à prendre confiance après le succès de ma photo de la veille sur le jardin éphémère, je me retrouve à nouveau avec un thème difficile à incarner !
J’aurais pu chercher un portrait d’un Messin célèbre : Verlaine, Koltès, Tocqueville… Et pour être au diapason de la communauté Flow, le recopier ou le réaliser moi-même en peignant ou en dessinant. Mais incapable de prendre un crayon pour aligner correctement deux lignes, j’ai appelé à l’aide le Centre Pompidou, où j’étais sûre de trouver un portrait. J’ai donc laissé faire un artiste qui a été exposé au Centre Pompidou Metz ces derniers mois : Oskar Schlemmer. Dans les années 1920, cet artiste du Bauhaus a dessiné les costumes et décoré le Ballet Triadique. La genèse de cette oeuvre a fait l’objet d’une exposition avec les croquis préparatoires, et j’en ai choisi un montrant deux portraits en pied de deux figurines du ballet. Oskar Schlemmer proposait des figures très géométriques et abstraites, en voulant insister sur la couleur et la lumière. Si le résultat a abouti à un ballet spectaculaire, ses croquis sont très simples, presque enfantins.
Ce même jour, ma fille s’est lancée dans le dessin de tous les membres de la famille, qui s’est agrandie l’été dernier avec la naissance de mon fils à la maternité Claude Bernard. Elle commence tout juste à dessiner des personnages donc c’est l’une des toutes premières représentations de notre famille. Je n’ai pas pu résister à l’envie de partager son dessin.
flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier

Jour 5 Prendre le temps pour cuisiner

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Voilà une activité pour laquelle je prends bien plus de temps depuis que j’habite à Metz. Ma cuisine y est grande, et j’ai été très inspirée en décembre dernier par les recettes de biscuits de Noël. Il faut dire aussi qu’à Metz, réaliser ses propres biscuits et en offrir autour de soi est une véritable tradition sociale, et l’occasion de familiariser les enfants avec la cuisine ludique. En décembre dernier, j’avais pris le temps de râper moi-même le chocolat pour confectionner mes biscuits de Noël. J’ai donc publié une photo souvenir de cette tradition que j’ai adopté bien volontiers – et pas qu’au moment de Noël !
Le 10 février, j’ai même pris le temps d’apprendre à construire et décorer un chateau en biscuit avec Sandrine, la championne de l’émission Le Meilleur Pâtissier. Voilà que le biscuit devient mon art de vivre à Metz !

Jour 6 Les livres de l’hiver

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Ce jour-là j’ai pu évoquer un autre challenge que j’ai dû relever en février et que je raconterai bientôt ici aussi : lire quatre romans en quatre semaines et aller défendre mon favori lors du jury du prix littéraire Marguerite Puhl-Demange. J’ai donc présenté les quatre ouvrages à côté de ma boisson préférée pendant les après-midis d’hiver : un bon chocolat chaud !

Jour 7 Respirer un grand coup

flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Pour ce jour-là, il me fallait une photo avec un horizon lointain et un immense ciel, suggérant l’oxygène et l’ouverture. J’ai donc repris une photo prise sur une route de Moselle lors de notre échappée belle vers Marsal le week-end précédent. Marsal est une bourgade du sud du département qui a autrefois prospéré grâce à l’extraction de sel de ses lacs, et sa commercialisation. Sur cette photo, on se sent comme aspiré par la perspective !
Et puis plus tard dans la journée m’est venue l’envie d’illustrer ce sujet depuis le ciel directement… et c’est la grande roue de Noel qui m’y avait emmenée par une splendide journée ensoleillée de la fin décembre! Voici donc une vue rare de Metz prise d’en haut, à travers la vitre bleutée d’une télécabine. En contrebas de la cathédrale, on voit le marché couvert, le cercle des officiers avec sa tour de guet (dans l’ancienne abbaye de Saint Arnoul) et le plan d’eau. J’aime spécialement ce cliché car il me rappelle ce splendide tour en grande roue fait avec mes enfants, devant la magnifique façade de la cathédrale.
flow-2-ans-challenge-photo-metz-elise-gaultier
Alors, vous vous êtes pris au jeu de mon challenge ? Rendez-vous ici pour découvrir les thèmes et mes clichés suivants, avec leurs coulisses !
Et vous, avez-vous déjà relevé un challenge photos sur Instagram ? Vous êtes-vous torturé les méninges autant que moi ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *