A la découverte des traditions de Pâques en Alsace-Moselle

pâques-alsace-moselle-adoptemetz
Je viens de vivre ma première fête de Pâques en région Grand Est et de découvrir comment on célèbre cette grande fête chrétienne ici. En Alsace et Moselle, les traditions d’Outre-Rhin ont pénétré durablement les coutumes locales. Les célébrations de Noël et de Pâques sont donc assez spécifiques par rapport aux autres régions du Centre de la France dont je suis originaire. D’abord, le Vendredi Saint est férié, tout comme le lundi. Cela laisse le temps de préparer les grandes festivités de ce premier long week-end de printemps : l’arbre pascal, la venue du lapin de Pâques, ou encore le gâteau en forme d’agneau – « lamele »- qui sert de dessert au festin familial !

Un peu de contexte … La Moselle et l’Alsace toujours sous le régime du Concordat

Rappelons d’abord que l’Alsace et la Moselle étaient sous domination de l’Empire allemand de 1871 à 1918 – donc au moment de l’abrogation du Concordat et la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905. Comme les gouvernements français successifs n’ont jamais remis en cause cette situation, Metz, la Moselle et l’Alsace sont donc restées sous le régime spécifique de cet accord déterminé en 1801 par Napoléon et le Pape Pie VII.
pâques-alsace-moselle-adoptemetz
François Gérard (1770–1837), Signature du Concordat entre la France et le Saint-Siège, le 15 juillet 18011, Musée de l’Histoire de France (Versailles)
Conformément à ce que prévoyait le Concordat, toutes les écoles primaires proposent un enseignement religieux, les prêtres et pasteurs sont rémunérés par l’Etat, et le Président de la République nomme les évêques de Strasbourg et de Metz (après proposition de noms par l’Eglise). Enfin, l’Université de Lorraine et l’Université de Strasbourg enseignent la théologie.  Mais il y a d’autres spécificités de l’Alsace et de la Moselle autour du culte catholique qui font moins polémique et dont je veux vous parler ici.
En décembre dernier, j’avais décrit les événements et les spécificités de la Saint Nicolas en Lorraine dans un article spécial. A présent, voici donc comment on fête Pâques à la manière de l’Alsace Lorraine !

L’arbre de Pâques

Le week-end des Rameaux, nous nous trouvions en Alsace, à Schiltigheim, et c’est dans le jardin de notre hôtesse que j’ai vu mon premier arbre de Pâques.

pâques-alsace-moselle-adoptemetz
Pour le réaliser, il faut choisir un arbre de son jardin, ou bien récupérer des branches et les rassembler dans un vase pour créer un arbre intérieur, et y suspendre des oeufs colorés. La décoration des coquilles d’oeufs est un art délicat que beaucoup d’enfants d’ici ont appris dès l’école ! Mais on peut aussi placer dans l’arbre des décorations évoquant le printemps ou Pâques : de petits lapins, des fleurs, …
Comme à Noël, les Alsaciens offrent des cadeaux. Mais les cadeaux sont moins nombreux qu’en décembre et reflètent davantage la saison : il peut agir d’une paire de ballerine, d’un tee-shirt ou d’un body à manches courtes en vue des beaux jours.

Le lapin de Pâques

pâques-alsace-moselle-adoptemetz

A Metz comme en Alsace et en Allemagne, c’est le lapin (ou lièvre) qui apporte les oeufs en chocolat. Ailleurs en France, ce sont les cloches qui sont censées être parties à Rome le jeudi soir et rapporter des oeufs en chocolat le matin de Pâques. Lapin ou cloche, tous apportent des oeufs, symboles de fécondité et du printemps qui revient avec le temps des semences et de la cueillette des premières fleurs. La fête chrétienne de la résurrection reprend là les traditions et les symboles de l’Antiquité. 

Les cloches ont résonné dès le samedi à 23h30 pour annoncer la grande nouvelle de la résurrection, après être restées silencieuses depuis le Vendredi Saint pour marquer la mort du Christ. C’est donc au son des cloches restées dans leurs églises que le lapin de Pâques est venu dans la nuit déposer sa surprise chocolatée. 

Mon lapin à moi s’était fourni chez Fresson en oeuf, lapin ou nounous remplis de petits oeufs ou fritures parfumés aux fruits, tous plus surprenants et délicieux les uns que les autres. Mais la palme du rire revient à la pâtisserie L’écureuil qui, après m’avoir amusée avec les drôles de mines de Saint Nicolas en décembre dernier, m’a à nouveau réjouie avec les bouilles des lapins !

pâques-alsace-moselle-adoptemetz

 

L’agneau de Pâques

En Alsace et jusqu’à Metz, l’agneau se mange en… gâteau ! Les pâtisseries (comme ici chez Fischer) se transforment en bergerie gourmande. Mais la tradition exige bien sûr qu’on le prépare soi-même pour l’offrir à ses proches. Comme ses copains alsaciens les bretzele ou manele, les lamele sont des biscuits, réalisés à base d’oeufs, de farine et de sucre. Cette recette riche en oeufs devait servir à écouler les stocks d’oeufs accumulés pendant le Carême, période pendant laquelle leur consommation était proscrite.

La pâte est ensuite dans deux moules en forme d’agneau. Attention, le moule lui-même a son importance ! Dans la plus pure tradition alsacienne, on utilise des moules de terre cuite de la forêt d’Haguenau, cuits dans les poteries de Soufflenheim. Les deux morceaux restent ensuite à assembler, fixer et redresser avant de saupoudrer l’agneau entier de sucre glace. Autour de leur cou on peut nouer un ruban blanc et rouge aux couleurs de l’Alsace, ou jaune et blanc aux couleurs du Vatican. Les agneaux sont à offrir et à déguster au matin de Pâques.

pâques-alsace-moselle-adoptemetz

Voilà une belle tradition gourmande comme je les aime ! Et vous, comment avez-vous fêté Pâques ?
pâques-alsace-moselle-adoptemetz
Fenêtre décorée aux couleurs de Pâques à Gravelotte, en Moselle
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *