Mes premières Fêtes de la Mirabelle – Jour 0 : Metz en ébullition à la fin août !

Qu’est-ce qui peut convaincre quelqu’un d’écourter ses vacances au bord de mer pour venir terminer ses vacances à Metz ?!?!? Pour ma part, j’ai été convaincue de quitter le frais rivage de la Côte fleurie par la perspective de vivre mes premières Fêtes de la Mirabelle ! A en juger par l’affluence dans les rues de Metz, c’est un bon plan connu et reconnu dans l’Est de la France : selon le Républicain Lorrain, 110 000 personnes (un record !) ont bravé la canicule de 2016 pour célébrer la mirabelle – ou plutôt la savourer, elle et ses festivités ! En effet, ces Fêtes sont un immense événement à Metz : c’est une manifestation longue (dix jours!) avec une programmation culturelle très alléchante et des divertissements aux quatre coins du centre-ville historique.
Les Fêtes de la mirabelle font encore une bonne raison d’adopter Metz et méritent donc bien que j’y consacre une nouvelle série de billets estivaux ! Mais d’abord, quelques mots sur l’origine de ces Fêtes, et quelques photos qui montrent comment les places et les rues de Metz se sont transformées en lieux de spectacles et de fêtes !

Une fête de culture et d’agriculture pour la mirabelle

 
Tout cela est organisé à la gloire de l’or jaune lorrain : la mirabelle, ce petit fruit à peine plus gros d’une olive, couleur jaune, qui fait une fugace apparition en même temps que les figues et les reines-claudes au moment de la rentrée des classes ?!?! Et oui, à Metz, on met pour elle les petits plats (à tarte bien sûr) dans les grands et on lui consacre dix jours de festivités dans la grande tradition des fêtes agricoles et gourmandes. (J’ai appris que, un peu plus loin en Lorraine, Baccarat – commune plutôt connue pour son cristal) a sa fête du … pâté lorrain, avec un concours du plus gros mangeur de pâté !!!)
La première édition des Fêtes de la mirabelle a eu lieu en 1947, avec un objectif moins anodin qu’il n’y paraît. La préoccupation originelle était politique et économique : il s’agissait de promouvoir la filière agricole de la mirabelle pour soutenir l’agriculture lorraine. En effet, celle-ci avait été mise à mal après la disparition des vignes lorraines due au phylloxéra et à la destruction des terres par les combats de la première guerre mondiale.
Aujourd’hui aux Fêtes de la mirabelle, on fait plus que boire et manger : on s’y divertit, avec une programmation culturelle intense et originale dix jours durant, et on peut parcourir tout le centre-ville pour profiter des manèges, des spectacles, des lieux gourmands, des décorations. Au-delà des agriculteurs, producteurs et artisans gourmands, les Fêtes de la mirabelle offrent donc un espace d’expression pour les artistes, notamment ceux du spectacle vivant puisque tous les spectacles se jouent à ciel ouvert. Les associations et les collectivités messines sont très mobilisées, et le public au rendez-vous !
Les Fêtes de la Mirabelle sont rythmées par plusieurs temps forts traditionnels : l’élection de la Reine de la Mirabelle et de ses dauphines, les Montgolfiades, le Marché du terroir, et enfin et surtout,  la préparation et le défilé des chars fleuris du corso.
 IMG_7996 IMG_7985
IMG_8009

Metz en ébullition !

Fin août, Metz est encore plus survoltée qu’en juin ! Depuis le début du mois, les rues du centre historique pavoisent avec des fanions jaunes et oranges qui donnent un air de fête aux bâtiments déjà égayés par leur si caractéristique couleur jaune de Jaumont.

IMG_7486 IMG_7461

Au pied de la cathédrale a surgi un petit village dédié à la gourmandise, le village de la mirabelle. Ouvert de jour comme de nuit, il met à l’honneur des producteurs, cuisiniers et artisans locaux. Une scène a été montée sur la place pour accueillir des spectacles et des concerts.

IMG_8031
IMG_8034
Les stands blancs de la mairie (devenus familiers puisqu’ils poussent à chaque manifestation municipale) ont surgi sur la Place de la Comédie, où un marché du terroir et une mini ferme ont pris place autour du jardin éphémère le temps du dernier week-end d’août.
IMG_7870 IMG_7882
Place de la République, le petit manège présent à l’année passerait presque inaperçu derrière la fête foraine qui a surgi derrière lui !
IMG_8128 IMG_8129 IMG_8131

Des fêtes sous bonne garde

S’estimant moins exposée que d’autres événements dans d’autres grandes villes de France, – comme la Braderie de Lille -, la municipalité de Metz a (heureusement !) décidé de maintenir l’ensemble des Fêtes de la Mirabelle. Toutefois, celles-ci se sont jouées sous bonne garde, puisqu’à chaque fois que je suis arrivée au Village de la Mirabelle sur la Place d’Armes, j’ai croisé une patrouille de quatre ou cinq militaires, baissant pudiquement leur mitraillette au moment de me croiser avec mon bébé d’un mois en écharpe. Drôle d’ambiance quand même, où cette présence militaire rassure en même temps qu’elle rappelle que la menace est bien présente. J’ai beau être encore relativement jeune, je vois déjà comme un temps très ancien la période où l’on sortait avec insouciance et où l’on ne croisait des militaires en tenue que dans les gares ou aux abords des casernes !

Les Fêtes de la Mirabelle ne font que commencer …

En journée, on fait des dégustations de produits lorrains au Marché du terroir ou l’on se retrouve au Village de la Mirabelle autour d’un verre et d’une gourmandise, avant d’aller (se) dépenser à la fête foraine. Au coucher du soleil, on marche jusqu’au plan d’eau pour admirer le gonflage et l’envol des montgolfières dans la lumière déclinante. Après le coucher du soleil, on assiste à l’un des spectacles ou des concerts qui illuminent les nuits messines… Autant vous prévenir tout de suite : avant de venir en voyage à Metz ou rentrer de vacances à Metz, il faut être en forme et avoir rechargé aussi les batteries de vos appareils photos !
Tous les temps forts des Fêtes de la Mirabelle 2016 sont ici :

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *