Ma soirée de gala avec les femmes de Moselle qui osent et aident les autres à oser

gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Le 17 mars 2017, j’ai eu l’honneur et le plaisir d’être invitée à me présenter lors du quatrième gala du Club Mos’elles. Organisée par le MEDEF Moselle, la soirée avait pour thème « Y croire et agir ! » et mettait à l’honneur des femmes des femmes entrepreneuses et engagées dans leur entreprise ou sur leur territoire. A cette occasion, j’ai pu visiter les salles de réception du Cercle des Officiers, dans l’ancien abbaye Saint Arnoul. J’ai profité des savoir-faire des élèves du lycée hôtelier Raymond Mondon lors du dîner à thème Cabaret. Et j’ai eu le privilège de faire connaissance avec des femmes inspirantes et même… notre humoriste local, Julien Strelzyk, qui a fait étape auprès de nous dans sa route vers l’Olympia. Revue des talents que j’ai croisés lors de cette soirée exceptionnelle !

Un lieu chargé d’histoire

Le diner se tenait au Cercle des Officiers, le lieu de restauration des militaires situé au pied du Tribunal et face à la maison natale de Paul Verlaine. Les bâtiments érigés au XIIIème siècle abritaient un couvent, avant d’être réquisitionnés à la Révolution pour devenir école d’artillerie, puis école de guerre sous l’Annexion. Le lieu a abrité les tombes de la femme Hildegarde et de deux de ses fils, qui ont été saccagées à la Révolution.
Elle appartient encore à l’Armée et est devenue le Cercle des Officiers. Ce lieu ouvre ses portes au public à quelques occasions de l’année, soit pour des chanceux qui y organisent leurs réceptions de mariage, soit lors de journées portes ouvertes comme les Journées du Patrimoine ou encore Jardin Metz – rappelez-vous, je vous avais emmené découvrir le jardin de son cloitre en septembre dernier.
Ce soir-là, j’ai eu accès à l’intérieur des bâtiments. Le cocktail apéritif a été servi tenu dans l’ancien réfectoire des Moines, que nous avons rejoint via le cloitre. Dans la salle, les voûtes de pierre et ses chapiteaux corinthiens évoquaient le passé d’abbaye du lieu, de même qu’une magnifique Pieta au pied de l’escalier qui desservait les salles de réception du premier étage.
gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
gala-femmes-moselle-pieta-abbaye-saint-arnoul
 gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Les couloirs formaient un véritable musée d’art et d’histoire, décorés d’une collection de tableaux historiques : portraits de militaires et scènes de bataille. Le dîner a eu lieu dans le Salon Napoléon, une vaste salle de réception aux tentures bleues et aux grands lustres brillants. L’empereur Napoléon trônait fièrement sur un portrait à l’entrée de la salle. Mais à l’intérieur, l’ambiance était Cabaret, bien loin des canons et des épées !

Des élèves restaurateurs aux petits soins et inspirés par le thème Cabaret

Les décors et le menu de la soirée ont été préparés par les élèves hôteliers du lycée Raymond Mondon, autour du thème Cabaret.
Pour le cocktail apéritif, les lycées nous avaient concocté deux boissons très girly : le cocktail avec alcool Cabarety, à base de vin blanc et grenadine, et le cocktail Broadway, à base d’ananas. Le tout accompagné de roulé truite – épinard et velouté de concombre, du simple et du bon (et inspirant à refaire chez soi !).
gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz

J’ai été spécialement impressionnée par l’univers visuel autour du Cabaret qu’ils ont réussi à déployer dans la salle du dîner. Chaque convive avait devant lui une pochette en forme de corset, avec le programme de la soirée et le menu du dîner glissés sous les lacets. Au-dessus de chaque table flottait un ballon indiquant le numéro de la table. L’alignement des ballons roses sous les lustres de cristal était vraiment beau à regarder. Les tons rouges, roses et noirs se mariaient bien avec les tentures bleues de la salle.

gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Cette soirée a été un prélude à la saison des mariages, dont l’ouverture est imminente ! D’ailleurs, la soirée a permis de mettre à l’honneur l’une des trente wedding planteuses qui officient en Moselle : Sonya Renda, de l’agence Ceremonia !

Elles font la Mos’elles ! Qui ? les femmes entrepreneuses !

Lors de ce gala, j’ai donc eu le privilège de profiter d’un lieu exceptionnel dans Metz, mais aussi et surtout de côtoyer les femmes inspirées et inspirantes du Club Mos’elles ! Ce club du MEDEF rassemble des femmes chefs d’entreprises de Moselle pour échanger, se former et développer leur réseau. Le club est animé par Vanessa Remiatte, co-gérante de Vanefi, un cabinet de recrutement basé à Metz. J’ai rencontrée lors d’un événement très différent : le jury littéraire du Prix Marguerite Puhl-Demange, dont je vous parlerai très prochainement sur le blog.
gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Pendant le dîner, dix femmes – dont moi – ont été invitées à présenter leur activité et leur parcours. Il n’y avait pas que des chefs d’entreprises, mais des entrepreneuses au sens large, avec des âges, des horizons, des causes et des secteurs d’activités très différents.  Le gala souhaitait valoriser l’entrepreneuriat au féminin dans notre Région Lorraine où, les femmes représentent 45% de la population active et plus de la moitié des salariés diplômés du supérieur, mais seulement 30% des chefs d’entreprise, dont seulement 8% dirigent des entreprises de plus de 200 salariés (chiffres fournis par le MEDEF Moselle). Le gala a donc été une tribune pour les femmes qui osent, et celles qui aident d’autres femmes à oser.

Les femmes qui osent

La plus jeune entrepreneuse de la soirée était âgée de 21 ans ! Il s’agit de Margaux Carow, fleuriste dans le magasin de fleurs et décoration Mise en scène rue de la Pierre Hardie à Metz. Margaux a entrepris avec sa mère. En la regardant et en l’écoutant, j’étais contente de mettre un visage et un parcours derrière la façade de cette boutique dont j’apprécie beaucoup les différentes scénographes. Voici celle de Pâques ! J’ai compté les oeufs dans la vitrine avec ma fille.
gala-femmes-moselle-mise-en-scene-metz

Par ailleurs, deux exploitantes agricole et viticultrice ont témoigné de leur passion pour leur métier et la terre : Estelle Pochat avait participé à l’organisation du festival Les Terres de Jim sur la base aérienne de Metz Frescaty en 2015. Dans cette manifestation nationale, des jeunes agriculteurs présentent leurs métiers au grand public. Quant à l’oenologue Eve Maurice, elle travaille en famille au Domaine des Béliers, qui compte quatre hectares de vignes à Ancy sur Moselle. Leur travail a payé car le Domaine a obtenu l’Appellation d’origine contrôlée en 2010.  Voilà des femmes qu’il faut absolument connaître lorsqu’on a des cadeaux à offrir !

Source : site internet du Domaine des Béliers
Je me suis trouvé des points communs avec d’autres femmes qui ont témoigné. Comme moi, Claire Dodos est arrivée en Moselle par amour ; arrivée de Bordeaux, Claire Dodos est désormais la plus jeune officier des sapeurs-pompiers de Moselle, et arborait ses galons sur son uniforme bleu marine. Je me suis aussi trouvé un intérêt commun sur l’environnement et l’aménagement du territoire avec la directrice du Parc naturel régional de Lorraine, Mme Nathalie d’Acunto. Le Parc couvre Metz Métropole, et s’étend entre Commercy, Toul et Pont à Mousson. Je recommande d’aller sur son site Internet pour prendre des idées de balade en pleine nature !
Et  j’étais ravie de dîner à la table de femmes inspirées, notamment Fanny, qui a parmi ses diverses casquettes celle d’une passionnée de déco, de châteaux et de Metz et qui a lancé son blog Datcha Décoration ; ainsi qu’Isabelle Debuchy, coordinatrice de Metz Femmes, dont le dernier article sur Ibiza m’a plongée en plein coeur de l’été !
Il y a donc les femmes qui osent, et celles qui poussent d’autres femmes à oser.
metz-femmes

Les femmes qui aident les autres à oser

 
Certaines d’entre elles s’engagent pour l’emploi des jeunes femmes. Par exemple, l’ingénieur en mécatronique Julie Bouquet a fondé l’association IngénieurE au féminin, qui organise des rencontres entre lycéennes et étudiantes ingénieurs pour convaincre les plus jeunes d’oser se lancer dans la filière traditionnellement masculine. La présidente de la Jeune Chambre Economique de Metz, Morgane Grasset, a initié le premier job dating à l’aveugle, où les CV mais aussi l’entretien de recrutement étaient anonymisés. A ma table, Morgane Wax, la geekette de Feminatech, a pour ambition de convaincre les filles d’oser travailler dans le digital et l’informatique.
Enfin, c’est un homme qui est venu clôturer la soirée et amuser la galerie de ces dames : l’humoriste messin Julien Strelzyk.

Rencontre avec le Docteur Maboule de Lorraine : Julien Strelzyk

strelzyk-gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Pendant sa route vers l’Olympia, l’humoriste Julien Strelzyk a fait étape par notre gala pour présenter quelques sketchs de circonstance : les premiers portaient sur sa région natale, la Lorraine, les suivants étaient extraits de son nouveau spectacle : Santé.
Dany Boon parle des Ch’tis, Julien Strelzyk parle des Lorrains ! Mosellan de naissance, Julien a présenté ses premiers sketches au public du bar La Chaouée rue Champé (dans le quartier Outre-Seille), avant d’assurer quelques années plus tard la première partie du spectacle de Gad Elmaleh aux Arènes.
Julien m’a donné un excellent cours sur la Lorraine. J’y ai appris ma géographie mosellane avec, en particulier, des drôles de noms de villes : Bitche, Froidcul ou L’Hôpital, pour ne citer qu’eux ! J’ai découvert des expressions et mots typiquement lorrains : le schpeck, la schneck, la schpritz. Enfin, j’ai travaillé mon accent lorrain en retenant qu’en Moselle le – j – n’existe plus, il a laissé la place au – ch -. J’ai retenu aussi que les – an – se prononcent comme les – on – et vice-versa – du coup, les enfants ne savent s’ils doivent se placer en rond ou en rang à la fin de la récréation !
strelzyk-gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
A l’issue de son court spectacle, j’ai eu la chance de discuter avec ce passionné des gens, qui aime aller jouer partout, des entreprises aux cabarets et aux maisons de retraite, qui est un grand sensible à l’atmosphère des salles et un fin observateur des réactions des gens, et qui continue d’apprendre malgré sa carrière déjà importante : depuis son premier sketch à La Chaouée en 2011, il a joué plus de 500 fois ! Je suis rentrée à la maison avec un souvenir de Julien : son médicament phare, le Strelzyk, bon pour les zygomatiques, et tant d’autres choses encore … Il me tarde d’aller découvrir son nouveau spectacle en intégralité lors de son prochain passage à Metz !

Et moi aussi, j’ai osé …

 elise-gaultier-gala-femmes-moselle-cercle-officiers-metz
Merci à Vanessa Remiatte de m’avoir invitée à prendre la parole lors de ce gala, à Fanny de m’avoir accueillie, et à Jérôme Bergerot qui m’a donné la parole. Je faisais partie de celles qui ont osé quitter Paris pour cette ville méconnue de Metz et qui recommande aujourd’hui aux autres d’oser … adopter Metz !
adopte_metz_logo_inspire_metz
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Bravo pour ce très bel article sur une fabuleuse soirée . Merci infiniment pour votre passage à mon égard qui me touche beaucoup .
    Encore bravo et à très bientôt .
    Margaux Carow

    1. Merci Margaux ! Je suis passée devant la boutique hier et j’ai compté les oeufs de la vitrine avec ma fille ! J’ai ajouté le cliché dans l’article : encore bravo et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *