Soirée pleine de surprises pour le lancement de la marque InspireMEtz

InspireMEtz
Comme les 700 autres Ambassadeurs de Metz Métropole, j’ai été invitée au lancement officiel de la nouvelle marque de notre territoire, InspireMEtz, le 18 octobre dernier au centre logistique d’IKEA. Un lieu surprenant pour une soirée épatante ! Nous pensions venir écouter quelques longs discours dans une salle de cent personnes et contempler religieusement un powerpoint de belles photos sur Metz. Finalement, nous avons assisté à un mini spectacle enchainant performances en live et vidéos, chacune saluée par les applaudissements des centaines de personnes présentes. Tous les talents de Metz Métropole étaient réunis et ont illustré les diverses facettes de notre territoire : entrepreneurs, étudiants, chercheurs, musiciens, danseurs, jardiniers, handballeuses et footballeurs. A Metz, décidément, on n’est jamais au bout de ses surprises ! Vous voulez tous les détails ? Allons-y !

Quand un entrepôt IKEA devient salle de spectacle !

Le lieu d’abord était surprenant : la soirée s’est tenue au centre logistique d’IKEA – un endroit habituellement fermé au public. Ouvert en 2000, il fait plus de 100 000 m3 et a soutenu à la fois l’emploi en région (196 salariés) et le développement de nombreux magasins en Europe. Le choix d’IKEA pour organiser une soirée mondaine était déroutant, mais les organisateurs voulaient un lieu illustrant le dynamisme économique de la région et marquant l’engagement du monde de l’entreprise dans la marque InspireMEtz. IKEA a d’ailleurs l’intention de poursuivre ses investissements pour moderniser le site d’ici à 2020.
Le centre logistique est situé à côté du magasin, où nous avons passé des samedis entiers au printemps dernier pour meubler notre appartement. Cette fois-ci, pas d’achat de kallax et de casiers car sitôt la voiture garée sur le parking public du magasin, nous sommes montés dans une navette de bus en direction du centre logistique. Nous avons roulé en musique live, car un saxophoniste jouait du jazz dans l’ambiance feutrée du bus. Une belle manière de se relaxer après une longue journée et se préparer à bien d’autres surprises à notre arrivée. A l’entrée de l’entrepôt, deux autres musiciens jouaient un air gai qui nous a accompagnés sous les grandes tentures de l’entrée et jusque dans le hangar. Et là, surprise !
Soirée de lancement de la marque InspireMEtz
En franchissant le rideau rouge, j’ai été ébahie : une foule entière attendait, curieuse de découvrir la nouvelle marque de territoire. Elus, journalistes, représentants d’associations, chefs d’entreprises, d’incubateurs locaux ou encore d’organismes culturels s’étaient rassemblés avec les ambassadeurs de Metz Métropole. L’affluence à la soirée a même surpris les organisateurs !
Dans l’espace plongé dans une semi-pénombre flottait une atmosphère de salle de spectacle qui bruissait de conversations et de mouvements, bien loin de la lumière crue et des bruits de roulettes habituels aux lieux logistiques… Une scène se dressait au fond de la salle, tandis que des câbles et des draps avaient été accrochés aux poutres pour masquer des surprises ou soutenir des acrobates… Point de camions ni de meubles passant sous les grandes portes de l’entrepôt ce soir-là. En leur lieu et place jaillissaient des étincelles pour annoncer l’entrée des personnalités ! Une scène, du monde, des décors semi-cachés, … tous les ingrédients d’un bon spectacle étaient réunis.

Metz vaut bien un show …

J’avais partagé mon étonnement dans l’un des premiers articles de ce blog, dédié aux bonnes raisons d’adopter Metz : Metz la discrète recèle une foule de talents artistiques, une beauté naturelle et patrimoniale saisissante, et un dynamisme insoupçonné depuis ailleurs en France. Cette soirée a proposé un concentré de tout cela, dans une mise en scène pleine de surprises. Des performances successives ont permis d’illustrer les multiples facettes de notre talentueuse métropole.
Soirée de lancement de la marque InspireMEtz

InnoveMEtz, ou Metz l’industrielle

La soirée a débuté de manière classique, avec l’ouverture par le maître de cérémonie et un accueil par nos hôtes, le Maire de La Maxe et le directeur d’IKEA. Puis nous avons été plongés dans le noir et nous sommes retrouvés face à… un superbe lion, montré dans une vidéo sur ses dernières innovations de l’entreprise PSA. PSA est en effet le premier employeur privé de la Moselle,  avec notamment 1500 salariés répartis sur les sites de Metz Borny et Metz Trémery. Laurent Vergély, directeur régional de PSA a d’ailleurs précisé qu’il était un Messin d’adoption, tombé amoureux de la Ville. Comme on le comprend ! Deux fois dans la soirée, les portes de l’entrepôt se sont mises à étinceler pour laisser entrer non des camions chargés de Billy et de Kallax, mais les jeunes du Centre de formation du Football Club de Metz, puis nos championnes de handball. Quatre « Dragonnes » ont fait partie de l’équipe victorieuse aux Jeux Olympiques de Rio : Laura Glauser, Béatrice Edwige, Tamara Horacek et Grâce Saadi.

EnvironneMEtz

Puis il a fallu se retourner puisque la suite commençait dans notre dos, avec le montage express d’un… carré de jardin au milieu de la foule, à l’intérieur même du hangar ! Les jardiniers municipaux de Metz étaient à la manoeuvre pour agencer arbustes et fleurs, et les saupoudrer de confettis. Le commentateur a alors rappelé que Metz est justement surnommée la ville jardin, et qu’elle est le berceau de l’écologie urbaine. Les espaces verts contribuent grandement à la qualité de vie à Metz, comme l’a dit Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou Metz dans son interview vidéo.
img_9740
Soirée de lancement de la marque InspireMetz

CultiveMEtz

En écho, la nature sera le thème d’une prochaine exposition au Centre à partir de mars 2017, Printemps Cosmique. Le Jardin des Métamorphoses. Où l’on rappelle avec justesse que Metz est ville de nature et de culture, sur laquelle le Centre Pompidou joue pleinement le jeu son ancrage territorial ! En effet, Emma Lavigne a reconnu une autre influence dans la programmation du Centre : celle de l’Europe, puisque Metz est une ville transfrontalière avec le Luxembourg et l’Allemagne. Les artistes allemands en particulier sont très présents dans les salles du Centre, notamment en ce moment dans l’exposition Entre deux horizons. Avant-gardes allemandes et françaises du Saarlandmuseum.

DanceMEtz … to the end of love

Puis le spectacle a continué dans la salle, il n’a fallu faire qu’un demi-tour sur nous-mêmes pour en découvrir la suite. Je me suis retrouvée alors à quelques mètres du joueur de veme et de la danseuse de White Beast, lorsqu’ils ont exécuté leur performance. Le veme est un instrument de musique inventé à Metz en 2014. Cet instrument de percussion se présente comme une caisse haute à roulettes. Le musicien tape avec deux maillets sur une plaque en métal accrochée à côté de la caisse en bois, et en tire des sons très électroniques, presque des bruitages, jugez plutôt. Le Veme est le fruit de la collaboration entre l’Orchestre national de Lorraine et l’Ecole des Arts et Métiers Paris Tech. Il tient son nom de son lieu de création : la Vallée européenne des matériaux et de l’énergie. Qui aurait cru qu’un instrument de musique porterait un jour le nom d’un écosystème économique ? Même la Silicon Valley n’a pas osé !
img_9744
Le Veme, instrument de musique créé à Metz
Le Veme, instrument de musique créé à Metz
L’art à Metz est résolument contemporain, voire futuriste, avec tout ce que cela comporte de déroutant : la peinture et la sculpture modernes au Centre Pompidou, la musique du Veme en particulier, mais aussi la danse. Cette modernité naît des mariages : mariage de la musique et des arts picturaux comme dans l’exposition Musicircus, mariage des matériaux et de la musique pour le Veme, mariage de la danse, de la musique numérique et de la lumière dans le spectacle de danse contemporaine White Beast. Ce spectacle a été créé à TRCM Blida et joué pour la première fois à l’Arsenal lors du festival Ondes Messines, début juillet 2016. Au début, la danseuse est vêtue d’une grande robe blanche couvrant tout le sol, et elle ne bouge que le haut de son corps dans des torsions impressionnantes et de gracieux mouvements de bras. Puis elle se libère peu à peu de son habit et libère ses mouvements, en allant danser allongée sur le sol. Le spectacle incarne le processus de deuil, depuis la position pétrifiée de la stupéfaction jusqu’au retour de la vie lorsque le deuil est accepté et passé. La danseuse Sarah Baltzinger a proposé ce soir-là un condensé de ce spectacle de 45 minutes, dont elle avait expliqué la genèse collective dans cette interview.
img_9749
Le Veme et White Beast ont illustré à quel point art et tech se combinent dans les créations nées à Metz, qui revendique d’ailleurs cette combinaison comme composante de son identité. La séquence s’est fermée sur l’interview vidéo, du directeur de l’Orchestre national de Lorraine, Jacques Mercier, qui a rappelé que « grâce à notre situation géographique, les échanges sont dans nos gênes ».

PreserveMEtz

Enfin, il a fallu une dernière fois tourner sur nous-mêmes et regarder à nouveau la scène où sont montées nos quatre championnes de handball sous un tonnerre d’applaudissements. L’une d’entre elles a levé le voile sur un petit robot, Nao. Ce petit humanoïde blanc et bleu est né en 2010 et vit sur le campus Supelec de Metz. C’est là que se poursuivent les recherches pour que ce robot développe les capacités nécessaires à sa mission future : aider les personnes dépendantes. En réunissant sportives et robot, le territoire de Metz Métropole revendique son action en faveur du sport et de la santé.
Soirée de lancement InspireMetz
Techno, culture, environnement, créativité… Metz a montré tous ses atouts dans ce mini-show. Il ne restait qu’une corde de son arc à dévoiler : l’art de vivre et la gourmandise. Cela a été fait lors de la dernière surprise de la soirée, une surprise gourmande cette fois-ci : des chocolats créés par Christophe Duffossé, chef du restaurant Le Magasin aux vivres, et estampillés avec le logo InspireMEtz ! Au moment d’être croquée, la coque griffée InspireMEtz révélait un coeur de liqueur de mirabelle. Une soirée pleine de surprise, disais-je, qui a fait tourner toutes les têtes !

Chocolats InspireMetz

Mais au fait… une « marque de territoire », quoi et pourquoi ? 
Hervé Bauduin à Metz depuis 10 ans, en a convenu : «  Notre Région qui n’attire pas autant qu’elle le mérite ! ». Et pour cela, il fallait faire un peu de marketing. Appliqué aux territoires, on appelle cela « marketing territorial ». Comme les biscuits, les voitures ou les vêtements, les territoires peuvent avoir une marque ! Composée d’un logo, d’un slogan et d’un univers graphique particulier, la marque précise ce qui distingue le territoire des autres. Elle contient souvent un habile jeu de mots qui aide à en mémoriser le nom. L’anglais vient bien souvent en renfort !
Voici près d’un an que les entreprises et les acteurs publics travaillaient aux côtés de Metz Métropole Développement pour définir la marque de notre agglomération, celle qui en symboliserait les atouts et le dynamisme.
En tant qu’ambassadrice du territoire de Metz Métropole, nouvelle Messine et animatrice du blog www.adoptemetz.com, j’ai eu l’honneur d’être sollicitée en juin dernier par Marina Lallement Wagner de Metz Métropole Développement, pour donner mon avis sur deux propositions de slogans et de visuels pour la future marque de territoire. Oh joie, c’est ma proposition préférée qui a eu les faveurs des autres personnes consultées et qui a été finalement adoptée ! Après les célèbres Only Lyon ou IAmsterdam, retenez ce nouveau slogan : Inspire Metz.
img_9784
InspireMetz ? Car vous aurez remarqué qu’il y a me dans Metz et que l’on peut y acoller tous les verbes, suggérant ainsi les multiples activités ou expériences que l’on peut vivre à Metz : InspireMEtz, SurpriseMEtz, EnjoyMEtz ou encore… AdopteMEtz ! Ce slogan et ses déclinaisons en tous les jeux de mots possibles vise à fédérer les acteurs du territoire autour d’une vision commune : à Metz, on est inspiré, car Metz est inspirante. InspireMEtz est encadrée par un quadrilatère qui rappelle que Metz fait partie du Quattropole, un réseau d’échanges privilégié entre quatre villes européennes : Metz, Trèves, Sarrebrück et Luxembourg.
Le slogan InspireMEtz est évidemment compréhensible en anglais car ses créateurs voulaient la voir voyager hors de nos frontières aussi ! de cette manière, on peut promouvoir notre métropole inspirée à la fois en France, en Europe et dans le monde. C’est ainsi que l’Orchestre national de Lorraine, emmené par le chef d’orchestre Jacques Mercier, a emmené la marque jusqu’en Asie pour ses cinq représentations en Corée du Sud.
logo-inspire-metz-1200
Elaborée par les acteurs publics et économiques, la marque a désormais vocation à être un « bien commun », c’est-dire qu’il appartient à tous et que chacun peut servir. Qu’ils soient du monde du sport, de l’innovation ou encore de la culture, tous les acteurs du territoire ont désormais le droit – et le devoir aussi ! – de la reprendre et de l’utiliser sur leurs supports de communication. Le Président du Club des Ambassadeurs, Fabrice Genter, a incité la foule à « crier ensemble inspiremetz pour la faire entendre ». Nous n’avons pas crié, mais nous avons bien reçu notre feuille de route pour les mois à venir : « parler de Metz lorsque vous parlez de vous et de vos produits, pour que Metz rentre dans l’inconscient des clients ou prospects ».
Ainsi, l’Institut européen d’écologie a été le premier à reprendre le logo et le slogan InspireMetz dans la communication de son grand événement dédié à Jean-Marie Pelt le 20 octobre dernier à l’Arsenal. Metz Métropole Développement fournit d’ailleurs le mode d’emploi et l’explication de la marque dans le site www.inspire-metz.com
Alors à vous de jouer !
Soirée de lancement de la marque InspireMetz
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *