La Basilique Saint-Vincent de Metz, abri monumental pour créations incroyables !

lieu-insolite-metz-basilique-saint-vincent-adoptemetz

Reconnaissable entre toutes les églises messines grâce à ses deux tours jumelles jaunes, coiffées d’un chapeau pointu bleu, la Basilique Saint Vincent est un édifice familier dans notre paysage de clochers. Pourtant, il semble aussi inconnu puisque ses portes sont le plus souvent closes. Que se cache-t-il derrière ses grandes portes turquoises, qui n’ouvrent que quelques après-midis par semaine ?

Depuis l’arrêt du culte en 2012, les événements culturels et leurs spectateurs ont remplacé les messes et leurs fidèles. Toutefois, les vitraux et statues sont restées en place sous les voûtes immenses, et cet ensemble offre une scénographie incroyable aux concerts et aux expositions qui s’y tiennent. Réciproquement, la spectaculaire exposition Créations (qui s’y tient tout cet été) lui confère en plus de gigantisme et de mystère… Pénétrons dans ce lieu à la fois splendide et insolite de l’île Chambière !

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

Rappelez-vous, nous étions déjà passés ensemble devant la Basilique Saint Vincent lors de notre balade à travers l’île Chambière sur la route de l’école, et derrière lors de notre balade sur la Moselle en Solis Mettensis. Cette fois, je vous propose d’entrer dans cette basilique, qui compte parmi les monuments les plus fascinants de Metz.

lieu-insolite-metz-basilique-saint-vincent-adoptemetz

1000 ans d’histoire abbatiale nous contemplent

L’église fait partie de l’ancienne abbaye Saint Vincent, construite à la fin du IXème siècle et mitoyenne à l’abbaye Saint Clément (où se trouve le Conseil Régional de Lorraine / Grand Est). Elle était dédiée au Saint Patron des vignerons, Saint Vincent, et la vigne poussait tout autour d’elle. Des reliques de Saint Vincent et de Sainte Lucie avaient été ramenées de Sicile pour être placées dans l’église. Au tournant du premier millénaire après Jésus-Christ, l’église avait été construite dans le style roman. Abîmée par les incendies, les orages, les effondrements et même certains actes de malveillance, l’église a dû être maintes fois remaniée, et finalement réédifiée pour prendre au XVIIIème siècle la façade classique qu’on lui connaît aujourd’hui.

 

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz
Porte principale de la Basilique Saint-Vincent, Metz

 

Quant à l’abbaye, sa surface a été progressivement réduite, notamment lors de la construction de la Manufacture des Tabacs à la place de ses granges. En 1804, elle est devenue siège d’un lycée impérial, le Lycée Fabert. L’église est restée lieu de culte, mais pas seulement ! Elle a été aussi hôpital pour chevaux, entrepôt militaire, grange à foin…

Un lieu phare pour l’art religieux

En 1933, elle a pris le titre de Basilique : le Pape Pie XI lui a donné ce titre honorifique, puisque ce lieu en remplissait tous les critères. D’abord parce qu’il respecte le plan des premières basiliques romaines, qui étaient à cette époque des édifices civils : un rectangle réparti en trois nefs séparées par des colonnes, avec une abside au bout. Ensuite, parce qu’il répond aux critères des basiliques chrétiennes en abritant des reliques de saints : ici, Saint Vincent et Sainte Lucie, dont les portraits se trouvent sur sa façade avec la représentation de leur martyre.

lieu-insolite-metz-basilique-saint-vincent-metz

Malgré cette reconnaissance, la basilique Saint Vincent a été abandonnée et déconsacrée parce qu’elle est… impossible à chauffer ! Ce qui n’est guère étonnant vu la hauteur de ses voûtes : 23 mètres, et la longueur de la nef : 67 mètres. Le bâtiment n’est même pas frais, il est froid ! D’ailleurs, lorsqu’on passe dans la rue devant les portes ouvertes, un air frais échappé de ce gros coffre en pierre vient nous saisir les bras ! Mais il serait dommage de ne pas défier la fraîcheur et manquer les superbes découvertes à faire à l’intérieur de l’édifice. Car c’est un lieu qui provoque des émotions chez moi lorsque j’y rentre. Je suis impressionnée, émerveillée, puis j’entre en recueillement…

La lumière est filtrée et accentue subtilement les creux et les reliefs des voûtes gothiques, conférant au lieu une grandeur intimiste typique, propice au recueillement et typique des plus beaux édifices religieux. Je ne connais pas d’autre lieu qui ait cette couleur de parchemin, ocre délavé.

J’aime particulièrement la lumière jaunie par le temps et filtrée par les immenses verrières, qui met parfaitement en valeur les colonnes élancées de la nef tout en conférant une atmosphère intimiste à cette voûte immense.

 

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

 

La pierre s’érode, le plâtre des voûtes s’écaille, témoignant d’un relatif abandon du site. Pourtant la Basilique a gardé des vitraux superbes, un magnifique balcon sous l’orgue aux sculptures fines, et surtout un Chemin de croix remarquable : il s’agit d’ensemble de saynètes sculptées et peintes, dont la mise en scène et l’expressivité sont vraiment poignantes.

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

 

Les vitraux sont des témoins du grand savoir-faire des maîtres verriers messins des XIXème et XXème siècles : Laurent-Charles Maréchal et Charles-François Champigneulle. La Vierge Marie est à l’honneur sur de nombreux vitraux : on voit son couronnement sur le vitrail du transept Sud (dans une représentation inspirée de Fra Angelico), et toute sa vie est retracée sur les vitraux du transept nord, les plus récents de la Basilique, conçus par le célèbre peintre de vitraux Jean-Henri Couturat pour remplacer les vitraux détruits pendant la Seconde guerre mondiale.

 

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

 

La dernière messe a été dite en 2012 à la Basilique. Mais la Basilique reste occupée. Les Amis de la Basilique proposent des visites guidées, et elle est évidemment ouverte lors des Journées du Patrimoine. Et bien d’autres Messins rivalisent d’imagination pour occuper le lieu et le mettre autrement en valeur ! Nuit Blanche, concerts électro ou classiques, et surtout expositions fournissent d’excellents prétextes à franchir les portes de la Basilique récemment peintes en turquoise.

Un parc animalier temporaire

Pour les artistes qui exposent là, ce vaste espace promet d’être un écrin scénographie extraordinaire ! Encore faut-il relever le défi de faire cohabiter ses créations et créatures avec les statues et les figures présentes sur les vitraux gigantesques. Comment les faire exister parmi des oeuvres exceptionnelles d’art religieux qui habitent la Basilique depuis des décennies ? Comment leur faire habiter et prendre possession de cet immense espace : 23 mètres de hauteur sur 67 mètres de long dans le nef et les transepts ? Le défi est similaire à celui des expositions Monumenta dans la vaste voûte du Grand Palais à Paris, défi déjà relevé par Richard Serra ou encore Daniel Buren.

On peut faire du tout petit, comme cette tête en décomposition créée par une étudiante de l’Université du Saulcy pour l’exposition Traces – vestiges – reliques, tenue lors de la semaine franco-allemande Metz est wunderbar. Cette tête en train de s’effriter symbolise l’oubli dans lequel tombe le platt, patois lorrain ressemblant à l’allemand.

 

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

Ou prendre le parti du monumental et du décalé, comme l’a fait Hisae Ikenaga dans son exposition Créations. Cette artiste en résidence à TCRM Blida y a créé un bestiaire géant de carton, de papier kraft et de fil de fer. Puis elle les a laissés se disperser dans la Basilique, de l’entrée au choeur. A-t-on déjà vu des animaux envahir une Basilique, qui plus est des animaux qu’on ne trouve pas dans notre pays à l’état sauvage ?!?

Ainsi, le crocodile nous invite à suivre la perspective de sa gueule ouverte et lever les yeux jusqu’aux voûtes, la girafe va chatouiller la cime d’une ogive, un aigle déploie son envergure à l’entrée d’une chapelle tandis que le tigre monte la garde aux pieds de Jeanne d’Arc. Et attention, traversée possible d’éléphant dans les allées latérales… Vos enfants devraient adorer cette visite dans ce zoo très catholique !

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

 

J’ai beaucoup aimé la simplicité de ces créations, en matériaux bruts et en couleur sobre : le blanc, qui s’insère harmonieusement dans l’ocre délavé des murs et la lumière douce de la nef. L’oeil n’est pas heurté, et l’on peut se concentrer sur la dimension mystique de l’exposition.

On fait un apprentissage des échelles : nous humains  semblons tout petits à côté de ces bêtes, déjà plus grandes que nature. Et pourtant ces bêtes énormes occupent finalement très peu d’espace dans le volume de l’édifice !

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

Le scénario que nous vivons est celui de la Genèse, le tout premier chapitre de la Bible où Dieu créa les animaux avant de créer l’Homme. Là aussi, les créations animales précèdent et attendent les humains, pour le meilleur et pour le pire.

Dans cette exposition, nous devons nous relativiser car nous ne sommes ni les premiers arrivés ni les plus grosses des créatures. Pourtant, nous ne sommes pas écrasés ni apeurés par ces créatures en matières simples, que nous pouvons approcher jusqu’à les toucher, contourner sans craindre d’être attaqué ou bousculé.

lieu-insolite-met-basilique-saint-vincent-metz

 

Les créations de l’artiste mexicano-française Hisae Ikenaga habiteront la Basilique Saint Vincent jusqu’aux journées du Patrimoine le 17 septembre et la fin de la Saison Constellations. Je vous recommande vivement la visite par un jour de forte chaleur, dans cette basilique insolite qui est une oasis de fraîcheur et de calme !

Basilique Saint Vincent
Ouverte d’avril à septembre, du mardi au samedi entre 14h et 18h
Arrêt Mettis Ligne A Saint Vincent

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Bonjour Elise,
    J’ai beau très bien connaitre la basilique à chaque fois que j’y entre je suis toujours émerveillé. Tu as très bien su rendre le climat qui règne en ce lieu merveilleux, bravo!
    J’ai profité du concert de musique de chambre donné en cet endroit par ClassiqueMetz’Ival pour y faire de belles photos. Je les ai mises en mode public sur ma page Facebook pour ceux que ça intéresserait.
    Bonne journée,
    Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *