Huit raisons d’être une mère heureuse à Metz

En ce jour de fête des mères, j’ai envie de partager ici quelques impressions autour de mon expérience de mère à Metz. Comme tous les parents, je veux offrir à mes enfants de la sécurité, de la beauté, de l’amusement, de la surprise, et beaucoup, beaucoup d’occupations ! J’ai donc cherché  toutes les opportunités offertes dans notre ville pour être un parent (le plus) zen (possible), épanoui, créatif, et présent pour son enfant. Garde, médecins, environnement, culture, … tour d’horizons des facilités qui m’aident à être une mère messine et heureuse !

metz-mère-adoptemetz
Mère parisienne, mère messine …

J’ai d’abord été mère à Paris : ma fille est née là-bas. Tous les jours, elle se rendait au même petit square charmant mais bondé, et le soir occupait l’unique chambre de notre appartement. L’année de ses deux ans, elle avait joué à la poussette aux pieds des CRS sur le boulevard Voltaire quelques heures avant le défilé des chefs d’Etat le 11 janvier 2015, et nous l’avions emmenée fleurir les devantures de Charlie Hebdo et du Bataclan. Notre vie a complètement changé et je ne me vois plus offrir autre chose à mes enfants que du calme, de l’espace, de la nature et de la sérénité comme je l’ai trouvée dans mon quartier du Pontifrroy, niché entre la Moselle et le centre-ville. En passant de mère parisienne à mère messine, voici tout ce que j’ai trouvé à Metz …

metz-mère-adoptemetz

De la nature à faire aimer aux enfants

Metz réveille la petite fille rêveuse que j’étais lorsque ses arbres exhalent des parfums de nature qui me saisissent à la sortie de chez moi pour me ramener avec tendresse en enfance : odeur de la terre mouillée par les pluies d’automne, odeur du feu pendant les journées glacées d’hiver, parfums des conifères qui me rappellent mes vacances autour de la Méditerranée, parfums des fleurs embaumant les premières chaleurs du printemps. Que ce soit en semaine pour aller ou revenir de l’école, ou le week-end en promenade, je me promène beaucoup avec mes enfants le long de la Moselle et à travers les parcs du centre-ville. Ils y apprennent la trottinette, le vélo, les cycles de la faune et de la flore, les chants des différents oiseaux …
metz-mère-adoptemetz

De la culture (rigolote, qui plus est !)

Au Centre Pompidou-Metz, contrairement au Grand Palais, il y a peu de chances que Nathalie Baye lève les yeux au ciel en entendant votre rejeton crier après son goûter en pleine exposition. A Metz, il y a peu de chances que quiconque ne lève les yeux au ciel à cause de votre rejeton. On vous tendra même un mouchoir si vous n’avez pas de quoi lui essuyer la bouche après le goûter !
Mieux, nous pouvons profiter d’animations spéciales jeune public où il reste encore des places disponibles même la veille ! J’aime spécialement L’Ile aux bébés à la médiathèque Verlaine : trente minutes de lectures et de comptines récitées par deux dames aux voix douces, accompagnées de musiciens de l’Orchestre national de Lorraine, pour les 0-3 ans. Mon fils y montre une concentration inédite ! Et pour ma fille de 4 ans, j’ai repéré les ateliers de lecture et arts plastiques de la médiathèque, ou encore des ateliers d’éveil musicaux Il pleut des cordes.
metz-mère-adoptemetz
metz-mère-adoptemetz
Je sais que les institutions culturelles de Metz, de la Cité musicale aux maisons de la culture et aux Musées, se questionnent sur leur offre jeune public et tentent de l’élargir. J’ai pu assister à leurs réflexions et apporter mon point de vue de jeune mère en participant au Conseil de la Culture en 2017. Même Bliiida (anciennement TCRM Blida), le tiers-lieu des artistes et des startups, ouvre ses portes aux enfants pour un événement des plus originaux et amusants où les enfants sont rois : la Metz Mini Maker Faire.

De la beauté, pour favoriser l’imagination

Le Jardin botanique, le Parc sainte Chrétienne, le Plan d’eau, le Square du Luxembourg, les Jardins de la Seille, la Tour des Esprits … nos enfants s’ébattent sur des squares de quartier situés dans des endroits magnifiques ! Et cela ne favorise t il pas l’imagination de jouer sur une jeep garée au pied d’une ruine d’église, ou de passer entre les griffes d’un dragon pour arriver au magasin de jouets de la Rue Taison, ou de marcher sur les étoiles Place d’Armes ?
Lors de notre trajet à pied vers l’école et la crèche, nous passons devant les plus beaux monuments de la Metz royale et impériale, et traversons les siècles en même temps que les rues : la Colline Sainte Croix pour rejoindre la crèche, les abbayes Saint Clément et Saint Vincent pour rejoindre l’école, les Places d’Armes et de la Comédie pour rejoindre les deux. Même si mes enfants sont trop jeunes pour en avoir conscience, ils évoluent dans des cadres magnifiques… et posent leurs petits petons sur des centaines d’aventures, depuis les Romains jusqu’à nos jours ! Ils longent des monuments et des immeubles très beaux et bien entretenus, traversent des ponts fleuris, trouvent l’ombre sous des arbres magnifiques en toute saison. Je fais le pari que cela les éveillera au beau, et à la conscience de la nécessité de préserver son cadre de vie et son patrimoine.
metz-mère-adoptemetz

De la bienveillance, du bus au restaurant

Très vite après mon arrivée, j’avais rencontré la gentillesse et la bienveillance des gens. Lorsque j’étais enceinte, une dame thionvilloise en visite à Metz m’avait aide à porter mon sac de courses jusqu’en bas de mon immeuble pour m’alléger la charge. Ma fille a fait la joie de nombre de passagères de bus en papotant avec elles et leur racontant sa vie comme si elles s’étaient quittées la veille. A présent que je me promène avec deux enfants, on m’aide à monter ou descendre dans le bus, on me prévient dès que mon fils a laissé tomber sa chaussette ou son doudou, avec bonhommie et sans jugement.
La plupart des cafés et restaurants sont kids friendly. Tous les restaurants ou presque disposent d’une chaise bébé au moins. Il n’y a que dans une adresse de Metz où ils m’ont dit ne pas avoir de chaise bébé car ils n’en ont pas trouvé qui s’harmonisent avec leur déco vintage (sic !)… ce qui n’empêche pas cette adresse d’être fréquentée par de jeunes mamans avec landaus ou grands enfants à l’heure du goûter !
gouter-enfants-centre-ville-met

Du soulagement avec des modes de gardes faciles et de qualité

J’ai d’abord retravaillé à mi-temps, puis à temps plein : il m’a donc fallu trouver des personnes de confiance pour les garder la journée, et le soir parfois aussi pendant nos sorties au restaurant ou aux spectacles.
A Metz, alléluia, j’ai décroché le Graal : la pla-ce-en-crè-che. Oui, Madame la Parisienne, la place en crèche ! Avec une grande salle bourrée de jeux, couronnée d’une grande structure d’escalade et d’un toboggan, des dames adorables qui me content par le menu la journée et les progrès de mon ange blond, et de nombreux parents sympathiques à rencontrer (dont beaucoup sont de nouveau arrivants à Metz aussi !). Certes, mon fils s’expose à moultes drôles de microbes – y compris des microbes oubliés comme la gale ou la coqueluche, mais que valent quelques jours difficiles sur des mois d’épanouissement de mon fils ?
metz-mère-adoptemetz
Pour le soir ou d’autres circonstances exceptionnelles, j’appelle Céline de BB Cigogne, qui est capable de me mettre en relation avec des puéricultrices qualifiées ou des femmes et filles sérieuses, même quand je l’appelle à l’aide 24 heures à l’avance, et même un 23 décembre !
Enfin, j’aime beaucoup les activités proposées aux enfants de 3 ans et plus par la Maison de la culture et des loisirs Saint Marcel, et par l’association Du Côté des Loisirs. Ma fille a participé à sa toute première chorale avec Echo Lali au printemps 2017, rapportant à la maison de très jolies chansons que David avait composé au début pour des enfants autistes. Et c’est donc sans moi que ma petite aura découvert le Château de Malbrouck et le parc Walygator, puisque Du Côté des Loisirs l’a emmenée en exploration cet été. Ce sera donc elle qui me servira de guide lorsque j’irai les découvrir ! Enfin, j’attends avec impatience le premier grand spectacle de danse auquel participera ma fille à l’Opéra théâtre avec son école de danse !

De la santé grâce à la présence de nombreux médecins

Pour les enfants, (je dis bien, pour les enfants…), j’ai trouvé des médecins nombreux et disponibles dans mon quartier du centre-ville de Metz !
Dans les premières semaines de notre arrivée, j’ai dû emmener ma fille chez un pédo-dontiste (dentiste spécialisé pour les enfants). Il y a peu de villes en France qui ont cette spécialité présente… Metz l’a ! Le pédo-dontiste est installé Place du Roi Georges !
Et pour les cas les plus courants, j’ai accès à de plusieurs cabinets de médecins généralistes qui connaissent très bien la pédiatrie et gardent des créneaux quotidiens sans rendez-vous, ce qui m’assure de voir un médecin si besoin – moyennant, quand même parfois, une grosse heure d’attente ! Dans les situations extrêmes comme les veilles de fêtes, j’ai même pu trouver plusieurs kiné entre le Pontiffroy, la Colline Sainte Croix et le quartier des Roches qui ont pu se relayer pour assurer une continuité de soins respiratoires à mon bébé avant, pendant et après Noël.
activités-enfants-grandes-vacances-metz-il-pleut

De l’émerveillement lorsque Noël dure deux mois…

L’émerveillement est à son comble à Noël, pendant deux grands mois ! Ici, j’ai renoué avec l’enchantement d’avant Noël que je ressentais petite, lorsque nous dégustions nos chocolats recueillis patiemment dans notre calendrier de l’avent, lisions des livres sur le Père Noël dans sa préparation des cadeaux et de sa tournée, et préparions des décorations de table. Devenue adulte, je vois les choses en grand et Metz aussi  ! L’une de mes amies messines m’a même confié : « je n’aime pas Noël, mais j’aime toute la préparation de Noël ! »
Char du défilé 2016 de la Saint Nicolas à Metz
Char du défilé 2016 de la Saint Nicolas à Metz
Qu’on soit petit ou grand, on ne s’ennuie pas une seconde pendant les Marchés de Noël à Metz, entre tours de grande roue ou de patin, ou tournée des chalets gourmands… Dès mi-novembre, l’esprit de Noël se répand sur Metz et y reste jusque mi-janvier ! Que de choses à voir et à faire voir aux enfants avant l’Avent : c’est un feuilleton quotidien ! Sur la pointe de l’île Fabert, on déballe le coffre à jouets pour installer le Sentier des lanternes. Les cimes de la Pyramide de Noël et du Carrousel donnent de la hauteur à la Place Saint Louis. Des coffres monumentaux sont déballés Place d’Armes pour le montage de la Grande Roue, dont les rayons émergent peu à peu du brouillard lorrain. Les chalets russes de la Place Saint Jacques côtoient durant leurs premières semaines les feuilles d’automne, qui se répandent en pluie de couleur autour d’eux. Dès novembre aussi, on sort les emporte pièces du placard et on apprend aux enfants à cuisiner les biscuits : bretzele, mannele, à déguster dès le 6 décembre pour la Saint Nicolas avec un pain d’épices représentant le Saint et son âne …
sentier-des-lanternes-metz
Le premier week-end de décembre, les Marchés de Noël battent déjà leur plein et Saint Nicolas arrive dans la Ville, précédé de chars de parade préparés par les associations messines, et de spectacles sur la Place de la Comédie. Mais il faut aussi quitter un peu Metz pour aller découvrir les manières lorraines et alsaciennes extraordinaires pour fêter la Saint Nicolas : la procession aux flambeaux de Saint Nicolas de Port, les souffleurs de verre de Meisenthal en train de fabriquer les boules de Noël, les lumières d’Amnéville ou de Forbach, le Petit Bazar de Nancy, …
A Pâques aussi, on peut amuser et gâter les enfants autour de l’arbre de Pâques et les petits présents célébrant le retour des beaux jours, en plus de l’incontournable chasse aux oeufs !

De l’entraide

Nous ne sommes pas de la région et n’avons pas nos parents à proximité pour nous épauler ou garder les enfants, ponctuellement ni pour les vacances. Tout repose donc sur ma capacité à dénicher les bons plans, à créer des liens avec d’autres parents qui partagent les mêmes problèmes que nous, à trouver des gens ou des organisations de confiance, à identifier des bons plans, et à m’organiser au mieux. Et cela prend du temps ! C’est pourquoi j’ai pris le parti de partager les fruits de mes recherches sur www.adoptemetz.com afin d’économiser du temps à d’autres parents, et pourquoi pas entamer la discussion avec d’autres parents qui rencontreraient des situations identiques.
A notre arrivée à Metz au printemps 2016, j’étais enceinte de cinq mois et j’avais tenu la chronique du suivi de ma grossesse et de la préparation à la naissance, puis de mon choix de maternité et de mon shopping pour femme enceinte et pour bébé. Pour répondre à une maman messine qui me l’avait demandé, je propose des articles dédiés aux activités pour enfants à chaque vacance scolaire.
Avec tous ces sujets, j’ai fini par créer ma rubrique spéciale Enfants, devenue l’une des rubriques les plus consultées sur www.adoptemetz.com !

metz-mère-adoptemetz

Et pour être la mère parfaite ?

Que me faudrait-il ? Puisque je parlais du Père Noël un peu plus haut, voici ma petite liste…

  • Plus de solutions de garde courte et en urgence  pour aller faire les courses sereinement en journée, ou pouvoir m’investir dans les associations ou auprès de la mairie dans les réunions en début de soirée. Ou pour placer mon enfant dans une autre crèche de Metz lorsque ma crèche ferme cinq semaines mais que je n’ai que deux semaines de congés d’été !
  • Que les grandes aires de jeux aient des jeux pour tous les âges : je ne dois pas être la seule à rencontrer ce souci puisque j’ai retrouvé cette proposition parmi celles du budget participatif 2017 !
  • Des bus qui secouent moins car prendre le bus en poussette, c’est faire faire un rodéo à ses enfants !
  • Toujours plus d’offres d’ateliers jeune public dans les musées, bibliothèques et salles de musique, car mes enfants et moi y avons vraiment pris goût.
  • De grandes enseignes de puériculture en centre-ville. Nous avons de jolies adresses de décoration et équipements pour la santé de bébé, mais dommage que rien ne se soit installé au Muse en matière de matériel de puériculture, et que dans l’hypocentre Natalys n’ait jamais été remplacé depuis sa fermeture brutale il y a deux ans.

Bonne fête à toutes les Mamans, de Metz, de Paris et de partout ailleurs, en particulier à celles qui lisent ce blog 😉

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Super article! Merci Élise
    Arrivés à metz en septembre 2015 je suis vos conseils et idées notamment pour la maternité etc.. car la famille s’est agrandie en décembre 2017!
    Je fête cette année ma 1ere fête des mamans avec un grand sourire aux lèvres
    Merci encore !!

    1. Félicitations et bonne première fête des mères Juliette ! Merci pour votre encouragement qui me donne un grand sourire aux lèvres également 🙂

  2. Ah toi qussi tu as eu la gale à la crèche ?
    Là on vient de passer aux chenilles urticantes et au pied main bouche… entre deux épisodes de poux lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *