Future maman à Metz Ep.1 : pourquoi j’ai adopté la maternité Claude Bernard

Carnet rose à Metz ! Je m’apprête à accueillir mon deuxième enfant dans quelques semaines à l’hôpital clinique Claude Bernard. Depuis mon arrivée dans la Ville en avril, je m’y rends donc chaque semaine pour un ou plusieurs rendez-vous de suivi de grossesse, de préparation à la naissance et d’examens médicaux. Et je vis une belle expérience, que je veux partager avec les mamans et futures mamans de Lorraine. Celle-ci a commencé par le choix de la maternité !

Mercy ou Bernard, il faut choisir !

Ma grossesse a commencé à Paris, mais il était prévu qu’elle se poursuive et se termine à Metz. Comme pour ma recherche d’appartement, ma quête de la maternité a débuté sur le net par la recherche des établissements de Metz et la collecte d’avis de mamans y ayant accouché.
En décembre, j’ai donc rejoint le groupe Facebook « Discussions entre jeunes et futures mamans de Lorraine » et sondé les autres mamans sur les maternités de Metz. Les mamans de Lorraine sont super sympas et réactives ! En une demi-heure, je croulais sous les mots de bienvenue et les indications sur les deux principales maternités de Metz : l’hôpital de Mercy (Pôle Femme Mère Enfant du CHR Metz-Thionville) et l’hôpital-clinique Claude Bernard.
Parmi les critères d’appréciation des mamans, il y avait la qualité des locaux et la présence de la climatisation, l’appréciation sur le gynécologue et le personnel de la maternité, la prise en charge en cas de complications ou encore … l’emplacement de l’hôpital qui modifie l’état-civil de l’enfant : Mercy est situé à Peltre, Claude Bernard à Metz.
D’après les avis, aucun établissement ne semble être bien meilleur que l’autre…

La maternité rénovée de l’hôpital Claude Bernard

J’ai pris le critère de proximité en voiture et d’accessibilité en transports en commun par rapport à mon domicile, en prévision des nombreux rendez-vous que j’allais devoir y honorer. Mon choix s’est fixé sur l’hôpital-clinique Claude Bernard.
Entrée principale de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz et vue du bâtiment Feminae, dédié aux soins de la femme
Entrée principale de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz et vue du bâtiment Feminae, dédié aux soins de la femme
Situé dans le quartier de Borny, entre les pavillons individuels de jardins fleuris et les grands ensembles, l’établissement est accessible en transports en commun depuis le centre-ville (Place de la République) et la gare par le C11 (mais il roule peu) et les lignes A et B du Mettis (il faut descendre à l’arrêt Provence, juste avant que les lignes du Mettis ne se séparent… puis marcher dix minutes pour remonter la rue Claude Bernard). Devant et derrière le bâtiment de l’hôpital s’étendent deux immenses parkings, qui sont bien souvent plein à craquer et payants : il faut arriver bien en avance en voiture pour prendre le temps de trouver une place sur le parking, ou bien se garer gratuitement dans une rue attenante et calme du quartier fleuri de Borny – si l’on est en état de marcher bien sûr !
Bâtiment principal de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Bâtiment principal de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
La modernité des lieux m’a également convaincue. Il y a en réalité deux lieux : la maternité elle-même, située au premier étage du bâtiment principal de l’hôpital, et un bâtiment annexe, appelé bâtiment Feminae, où se déroulent tous les rendez-vous précédant l’accouchement. Petite visite virtuelle !
La visite de la maternité fait partie du programme de préparation à la naissance et se fait dans les deux derniers mois de grossesse. La sage-femme qui a fait ma préparation à la naissance m’a emmenée avec quelques autres futurs parents dans le service et nous a montré une chambre, la nurserie, la salle de travail et la salle d’examen des nouveaux-nés. Ca a été l’occasion d’échanger de premiers bonjours et sourires avec le personnel qui accompagnera l’accouchement et les premiers jours si intenses après la naissance, en repérant les codes couleurs des blouses : les sage-femmes en rose, les médecins en vert… J’ai donc pu découvrir en avance le chemin à parcourir entre le parking de l’hôpital et la maternité, les salles d’accouchement et les chambres avant le jour J !
Grâce à cette visite, j’ai aussi visualisé toutes les étapes et leurs lieux : le travail dans la chambre ou dans la salle d’accouchement, la poussée et la délivrance puis les deux premières heures de découverte de bébé et de soins de la mère dans la salle d’accouchement, et enfin l’installation dans la chambre pour quelques jours.
Chambre de maternité de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Chambre de maternité de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
A l’entrée de la maternité, une salle en milieu de couloir sert à la fois de salle d’attente pour les membres de la famille et de parkings à brancards, fauteuils roulants et petits berceaux transparents.
Les chambres de la maternité ont été rénovées en 2015, dans les tons blanc et taupe. Elles sont alignées autour de deux couloirs qui forment un V. La plupart sont des chambres individuelles, certaines équipées d’un espace à langer et d’une baignoire pour le bébé. Pour celles qui n’en ont pas, une salle nurserie est à disposition au milieu des chambres. D’après l’expérience de ma première maternité, aller jusqu’à une nurserie fait du bien pour sortir de sa petite chambre, rencontrer des sage femmes ou d’autres parents, et partager ses premières impressions et questions ! La maternité dispose encore de quelques rares chambres doubles, et d’une « suite », c’est-à-dire une chambre individuelle agrandie d’un espace salon.
Chambre de maternité de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz, équipée d'une table à langer et d'une baignoire pour bébé
Chambre de maternité de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz, équipée d’une table à langer et d’une baignoire pour bébé
Les deux salles d’accouchement sont spacieuses et lumineuses, avec le lit qui fait face aux fenêtres. Pour y accéder, nous avons dû enfiler blouses et surchaussures bleues (qui tiennent très chaud aux pieds !!!) et nous désinfecter les mains, et cette zone est réservée au personnel médical et aux futurs parents uniquement. La salle d’examen des nouveaux-nés et le bloc opératoire pour les césariennes se trouvent juste à côté.
Salle d'accouchement à la maternité de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Salle d’accouchement à la maternité de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Au rez-de-chaussée du bâtiment de la maternité, se trouvent les bureaux pour les admissions, les machines à café et à grignoter, et la cafétéria : deux lieux que les papas doivent connaître et qui ont été judicieusement placés sur le chemin à parcourir entre le parking et la maternité ! Dommage qu’il n’y ait pas d’autre lieu de restauration aux alentours de l’hôpital, car la cafétéria Paul a un tenancier lunatique et pas très arrangeant sur les conditions de paiement : pas de paiement sans contact, pas de carte bancaire acceptée en-dessous de 10 euros et pas de négociation possible. Mais quel plaisir de savourer sa tarte aux fraises et retrouver le goût de l’enfance entre deux rendez-vous de préparation à la naissance ou deux tétées !

Un lieu unique pour tous les rendez-vous de grossesse à l’entrée de Claude Bernard : Feminae

Feminae, le bâtiment qui accueille les futures mamans pour tous leurs rendez-vous de grossesse, est flambant rose ! – pardon, flambant neuf ! Pimpant, lumineux, accessible, ce bâtiment dégage une ambiance assez rassurante pour toutes les femmes qui viennent y passer divers types d’examens ou passer des rendez-vous : échographie de naissance ou de contrôle, visites chez l’anesthésiste ou le gynécologue.
Au cabinet de sage-femme du rez-de-chaussée, j’ai fait les visites de suivi de grossesse et les rendez-vous collectifs de préparation à la naissance. C’est là aussi que peuvent se faire les rendez-vous pour l’aide à l’allaitement et la rééducation du périnée après la naissance.
Tableau du personnel médical exerçant dans le bâtiment Feminae de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Tableau du personnel médical exerçant dans le bâtiment Feminae de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Au premier étage, j’ai vu et entendu mon bébé au cabinet d’échographie, avec le sage-femme Stéphane Demange. Au troisième étage, j’ai passé plusieurs demi-heures de monitoring et patienté de longues heures dans la salle d’attente de la gynécologue Catherine Gharavi, en profitant de la vue sur le quartier et la lumière à travers la baie vitrée… Les sage-femmes du bâtiment disposent de petites salles d’examens décorées de couleurs flashy et de cadres zens de galets et de bambous, quand ce ne sont pas faire-part de naissance ou papillons de papier.
Salle de monitoring dans le bâtiment Feminae de l'hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Salle de monitoring dans le bâtiment Feminae de l’hôpital-clinique Claude Bernard à Metz
Enfin, alerte à ceux qui veulent s’offrir une boisson chaude à Feminae : ne buvez pas trop rapidement votre café machine, il sort bouillant !

Un laboratoire et une piscine juste à côté de l’hôpital Claude Bernard

Echographie, monitoring, et même prises de sang de contrôle, tout peut être fait le même jour sur le site de l’hôpital Claude Bernard grâce à la présence du laboratoire d’analyses Schepper Fuino, en qui les gynécologues de Claude Bernard ont toute confiance, notamment pour identifier formellement le groupe sanguin, un préalable indispensable à la péridurale.
Centre de rééducation Pierre de Coubertin, Metz, où se passent les cours de préparation à la naissance en piscine
Centre de rééducation Pierre de Coubertin, Metz, où se passent les cours de préparation à la naissance en piscine
Enfin, joie pour les futures mamans qui veulent retrouver un peu de légèreté en préparant la naissance dans une piscine : à côté de l’hôpital se trouve le centre de rééducation Pierre de Coubertin qui est équipé d’un bassin calme et clair ! Deux créneaux sont réservés aux cours de préparation à la naissance, les lundis et vendredis à 13h30, à faire avec Marie-Claude Laplace. En-dehors de ces conditions particulières, il y a la piscine municipale de Belletanche, qui n’est pas loin.
L’unité de lieu est vraiment pratique, encore faut-il regrouper autant que possible les rendez-vous sur une même journée !

L’inscription à la maternité et les rendez-vous de grossesse à prévoir

Chaque maternité ayant son propre mode de fonctionnement, je ne décris ici que ce que j’ai vécu à Claude Bernard. L’expérience est sans doute encore différente à Mercy. En tout cas, il est possible de concilier une préparation à la naissance à l’Institut Feminae de Claude Bernard et un accouchement à Mercy : j’ai côtoyé plusieurs futures mères qui font ainsi.
A Claude Bernard, ce sont d’abord les rendez-vous médicaux que j’ai dû prendre par téléphone depuis Paris, où j’ai passé les cinq premiers mois de ma grossesse. J’ai dû passer presque une dizaine d’appels, faute de dispositif centralisé. Voici les étapes que j’ai suivies, dont il faut respecter l’ordre (merci à la sage-femme Valérie Agulhon qui m’a tout expliqué avec patience et gentillesse en complément des explications fournies sur le site de l’établissement !)
Liste des rendez-vous à prendre à l'hôpital clinique Claude Bernard de Metz pour le suivi de grossesse et la préparation à la naissance
Liste des rendez-vous à prendre à l’hôpital clinique Claude Bernard de Metz pour le suivi de grossesse et la préparation à la naissance
Une fois tous ces rendez-vous pris et sous réserve que la grossesse ne soit compliquée, il n’y a plus qu’à se laisser porter par un accompagnement très professionnel et sympathique du cabinet de sage-femme de Feminae ! Je vous raconte cela dans un prochain article…

Informations pratiques sur l’hôpital-clinique Claude Bernard

  • Choisir son gynécologue parmi les praticiens de Claude Bernard, listés ici
  • Prendre les rendez-vous nécessaires au suivi de grossesse et la préparation à la naissance, listés ici
  • Des rappels utiles sur le suivi de grossesse, les droits et les formalités dans le guide de la Sécurité sociale

14 Comments

  1. Bonjour à toi,

    J ai accouché à Claude Bernard il y a presque 18 mois mais je suis passée par des sage femmes indépendantes qui ont à disposition le plateau médical de Claude Bernard. C’est une autre alternative au suivi classique un peu trop médicalisé à mon goût. Mais en tout cas rien à dire sur mes 3 jours à la maternité. Même avec un accouchement de nuit, l anesthésiste était là en 30 mn. Les chambres sont superes surtout celles avec le lavabo et la baignoire pr changer bébé mais attention toutes ne sont pas équipées. En tout cas il y a 18 mois il y avait encore le balai des jeunes maman de le couloir se rendant à la nursery.
    Bonne grossesse.

    1. Merci Nadège ! Effectivement, j’aurais pu limiter mes déplacements jusqu’à l’hôpital en prenant des sage-femmes en ville, mais depuis Paris je n’avais pas repéré tout le monde et avais pris la première solution qui se présentait : heureusement, elle m’a bien convenue !
      Il y a toujours le ballet des jeunes mamans dans l’un des deux couloirs dont les chambres ne sont pas équipées du nécessaire pour bébé. Je trouve des avantages et des inconvénients à chaque situation.
      Et grâce à toi me voilà rassurée sur l’anesthésiste, que je n’ai pas trouvé très nerveuse ni très méticuleuse lors de mon rendez-vous dans son cabinet…

  2. Bonjour,
    Merci pour votre témoignage!
    J’ai appris que je suis enceinte il y a peu et le fait d’avoir des ressentis de maman pour les maternités aide grandement!
    Plein de bonheur à vous et votre famille.

    1. Félicitations Juliette !
      Votre situation me rappelle la mienne il y a un an et demi maintenant : j’avais cherché des avis sur les maternités de Metz et j’avais eu du mal à en trouver, c’est pourquoi j’ai fait cette série d’articles qui retracent ma chouette expérience à Claude Bernard. Bonne grossesse, et n’hésitez pas à me donner de vos nouvelles !

  3. Bonjour ElisaMetz,

    Merci pour votre message!
    Pouvez vous me dire comment vous avez procéder pour vous s’inscrire à la maternité ? faut il appeler pour prendre rdv ? A quel moment doit-on faire cette inscription ?
    Merci pour votre aide. 🙂

    1. Bonsoir Juliette, il me semble que je m’étais simplement présentée à l’accueil (munie de ma carte vitale et mon dossier médical au cas où) dans le bâtiment principal pour rencontrer une personne en charge de l’inscription. J’avais attendu environ une heure, il y a beaucoup de monde ! Je vous conseille aussi de regarder le site internet de Claude Bernard, s’ils donnent une information plus précise !

  4. Bonjour,

    Je me permet de vous contacter à nouveau pour que vous puissiez me donner votre avis sur le gynécologue à choisir a Claude Bernard.
    En effet on m’a indiqué la prise des différents rdv (d’ailleurs je suis totalement perdue) et comme je suis suivi pour le moment en dehors de la clinique on m’a dit de choisir un gynécologue au sein de l’établissement pour la suite. Ne connaissant pas les professionnels exerçant là-bas auriez-vous des avis à me donner suite à votre expérience?
    Merci encore à vous!
    Bonn soirée
    Juliette

  5. bonjour,
    merci beaucoup pour cet article. mon cas est presque le même que le votre, grossesse commencée à Strasbourg et va prendre fin à Metz, c’était vraiment difficile pour moi de trouver le bon endroit pour mon accouchement sachant que moi je suis déjà au 7eme mois ce qui rend les choses difficiles, pas de rendez-vous chez les gyneco, où refusent de vous prendre parce que vous êtes dans une période avancée de grossesse, et comme par chance j’ai pu trouver un RDV à la clinique Claude Bernard. Au début j’avais vraiment peur surtout que c’est ma première grossesse, mais en lisant votre article, ça m’as beaucoup rassuré et je vous remercie encore une fois et félicitation pour vous.

    1. Bonjour,
      félicitations à vous ! J’espère que votre suivi se passe bien à Claude Bernard, même si le personnel a dû changer un peu en deux ans. J’avais apprécié comme vous de pouvoir me faire suivre à partir de la moitié de la grossesse, avec beaucoup d’attention et de professionnalisme de leur part. Bonne continuation, et n’hésitez pas à apporter vos commentaires pour actualiser un peu mon article !

  6. Bonjour !
    Félicitations à vous toutes et merci pour vos témoignages. J’ai appris il y a un mois que je suis enfin enceinte après 2ans à essayer donc je suis plutôt contente, mais dans les circonstances actuelles de pandémie ça entame un peu ma joie… Evidemment j’aimerais le meilleur suivi pour ce petit trésor et je m’y prend peut-être un peu à l’avance mais je me pose des questions pour la maternité, j’hésite aussi entre CB et Mercy, mon coeur penche plus CB mais mon ancienne gynéco y est et ça s’est très mal passé, j’ai aussi entendu parler des décès à l’accouchement des deux jeunes mères en 2019… Je dois trouver une sage femme et un diabétologue pour une suspicion de diabète gestationnel, et beaucoup me conseille CB mais j’hésite encore, d’autres me disent Mercy (j’ai eue des expériences toutes aussi traumatisantes à CB comme à Mercy…) , je ne sais vraiment pas quoi faire je suis complètement perdue et avec le confinement du moment c’est encore plus difficile d’avoir de rendez-vous. Je peux avoir une sage femme de CB et accoucher à Mercy ? Ou inversement ? Est ce qu’il y a une troisième possibilité de maternité ?
    Merci d’avance, bon courage à toutes et à tous dans cette période trouble !

    1. Bonjour !
      Tout d’abord félicitations, je partage votre joie !
      Je comprends tellement vos inquiétudes et votre souhait de choisir avec soin les professionnels qui vont vous accompagner dans la grande aventure de la grossesse et de l’accouchement… Effectivement, vous trouverez toujours, quelle que soit la maternité sur laquelle vous vous renseignez, des avis négatifs et des retours d’expérience bons et mauvais. Souvent, les témoignages assimilent accouchement difficile et maternité nulle, donc il est difficile d’y faire la part des choses.
      Ma suggestion est de commencer par trouver une sage-femme pour votre suivi de grossesse ! Bien sûr, vous pouvez être suivie par l’une des super sages-femmes du centre Feminae qui se trouve à Claude Bernard pour le suivi de grossesse et la préparation à la naissance, et aller accoucher ensuite à Mercy. Vous pourrez discuter du choix de la maternité avec cette sage-femme, et prendre des avis auprès de mamans qui ont accouché à CB et à Mercy. Il vous reste encore quelques mois pour vous décider, et heureusement ce n’est pas la course comme à Paris !
      Bon courage et tenez-moi au courant !

    2. Bonjour,

      Moi aussi je suis de 5 mois et je pense que je vais accoucher à CB. L’anée derniére j’ai fait une fausse couche et j’ai failli mourir parce que la gynecologue d’urgences de Mercy elle disait qu’elle pouvait rien faire pour moi, alors j’ai perdu trop du sang et finalement une ambulance et venu me chercher et ils m’ont operé d’urgence à minuit car j’étais très grave. Alors j’ai hésité, mais penser à la possibilité de retrouver à l’accouchement cette gynecologue, c’est pas possible por moi… Je viens au Claude Bernard pour me faire l’accupunture pour une sage-femme et le suivi de grossesse c’est Pelissier. Elle est top, le probléme c’est qu’elle est preque jamais à la consultation, alors après attendre 1h on se trouve avec un reemplaçant qui conait rien sur toi.

  7. Nul ma petite fille ne le 26 août 2020 est depuis à la maternité de Nancy en réanimation césarienne trop tard elle s étouffé poumon plein de liquide pur eux rien de grave un deux jours à Nancy et plus de pb sa fait maintenant deux semaines Plus au contact pas de prise de nouvelles sont vraiment nul à tout les niveaux très en colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.